Siep Logo

Testeur·euse logiciel

Informatique & télécommunication / Projets, analyse & programmation

Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise
Mise à jour 23/07/2012

Dans le domaine de l’informatique, un testeur a pour fonction de vérifier, à travers différents examens et tests, un logiciel produit par des programmeurs et de livrer à intervalles réguliers un rapport décrivant les erreurs (que l’on appelle "bugs" ou "bogues"). Une fois les modifications apportées par les programmeurs, le testeur fera de nouveaux tests sur les nouvelles versions du logiciel pour s’assurer que les erreurs ont bien été corrigées ou que de nouvelles n’ont pas été introduites. Ce testeur logiciel représente le client ou l'utilisateur final. Il est le seul contrôleur avant la livraison du produit ! Outre le repérage des bugs, il vérifie que le programme correspond bien aux spécifications de départ et à l'utilisation que devra en faire l'utilisateur final. Bien évidemment, le test effectué ne peut pas garantir la qualité d'un programme. Il prouve seulement que, sous certaines conditions, le programme fonctionne bien. Concrètement, le testeur évalue la qualité du produit logiciel, à l'aide de ces principales étapes :

  • trouver et documenter les défauts en terme de qualité logicielle
  • donner des conseils à propos de la qualité logicielle perçue
  • valider et prouver les suppositions faites dans les spécifications d'exigences et de conception par le biais d'une démonstration concrète
  • valider le fait que le produit logiciel fonctionne tel qu'il est conçu
  • valider le fait que les exigences sont implémentées de façon appropriée.

Il est donc responsable de l'identification de l'approche d'implémentation la plus appropriée pour un test donné, de l'implémentation des tests individuels, de l'installation et l'exécution des tests, de la consignation des résultats et la vérification de l'exécution du test et enfin de l'analyse et la récupération des erreurs d'exécution. Le résultat du travail du testeur aide à réduire au minimum le risque d'échec du produit. Il explore, évalue, dépiste et rapporte la qualité du produit, de sorte que d'autres personnes dans le projet puissent prendre des décisions pendant le développement du produit. Le but n'est pas d'embarrasser ou de se plaindre mais juste d'informer.

On peut distinguer plusieurs types de tests :

  • le test fonctionnel : son objectif est de vérifier que le logiciel se comporte tel que prévu par le cahier des charges
  • le test de performance
  • le test de fiabilité
  • le test linguistique : dans le cas d'un logiciel distribué dans plusieurs langues ou dans plusieurs pays, le test linguistique a pour objectif de vérifier la qualité de l'internationalisation et de la régionalisation du logiciel
 

Compétences & actions

  • Connaissance des approches et techniques de test
  • Compétences en diagnostic et résolution des problèmes
  • Connaissance du système ou de l'application à tester
  • Connaissance du réseau et de l'architecture système
  • Connaissance de l'anglais informatique

Savoir-être

  • Méthodique
  • Rigoureux
  • Capacités d'analyste
  • Esprit logique et critique

Cadre professionnel

Cette fonction est le plus souvent exercée par des développeurs, chefs de projet, contrôleurs et autres responsables de qualité soucieux de la maîtrise de leur processus de test.

Autres appellations : Testeur·euse qualité, Ingénieur·e validation

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.