Siep Logo

Toiletteur·euse d’animaux

Environnement & nature / Animaux

Mise à jour 25/11/2015

La mission d'un toiletteur d’animaux consiste à travailler pour le bien-être de l’animal et son esthétique, en fonction des standards en vigueur ou de la demande de son propriétaire. Il veille à l’hygiène de la bête en la débarrassant de ses impuretés et principaux parasites. Il est également fait appel à son expertise pour la préparation d’animaux se présentant à des concours, par exemple.

Le métier concerne essentiellement les chiens mais il peut aussi s’appliquer aux chats, lapins ou furets.

Les tâches du toiletteur s’apparentent quelque peu à celles d’un coiffeur et/ou d’un esthéticien puisqu’il assure le toilettage des chiens, c'est-à-dire qu'il lave, peigne, coupe, tond, défrise et sèche leurs poils. Il utilise des brosses, des peignes, des ciseaux et des tondeuses et applique différents shampooings, antipuces ou antiparasites, selon les cas. Il nettoie aussi les oreilles, les coussinets et coupe les griffes.

Il conseillera le propriétaire sur le type de soins à prodiguer, sur la façon dont il va procéder ainsi que sur le résultat attendu. La séance de toilettage durera plus ou moins longtemps en fonction de l’animal, de sa taille et de son type de poil.

Outre le travail avec les animaux, le toiletteur assure l’accueil de la clientèle et la gestion financière et administrative de son salon. Il se charge également de la gestion des stocks et du matériel. Il peut diversifier ses activités et proposer des articles à la vente (accessoires, jouets, vêtements, produits de soins, friandises, etc.).

 

Compétences & actions

  • Connaître les différentes espèces et races et leurs particularités
  • Avoir des notions en cosmétologie, en esthétique
  • Mettre en valeur les qualités morphologiques et masquer les défauts de l'animal
  • Maîtriser les différentes techniques de coupe, de tonte
  • Calmer, rassurer l’animal si nécessaire, l’immobiliser
  • Utiliser le matériel adéquat avec prudence
  • Respecter les règles d’hygiène (entretien du local et des instruments)
  • Ne pas souffrir d’allergies aux animaux et aux produits
  • Posséder des connaissances en gestion (indépendant)

Savoir-être

  • Intérêt pour les animaux, et plus particulièrement les chiens
  • Imagination, sens esthétique
  • Force et résistance physique
  • Habileté manuelle
  • Patience
  • Précision
  • Rapidité, réactivité
  • Sens du contact

Cadre professionnel

Généralement indépendant, le toiletteur exerce soit en activité complémentaire, soit en profession principale, dans un salon, dans un camion mobile ou à domicile. Lorsqu’il possède son propre salon, le toiletteur en assure la gestion de A à Z et possède un local adapté.

Il aura plus ou moins de travail en fonction de la saison, l’été étant particulièrement chargé. Le toiletteur peut aussi devenir formateur dans un centre de formation, une école.

Autres appellations : Esthéticien·ne canin·e, Technicien·ne de l’entretien canin, Toiletteur·euse canin·e, Toiletteur·euse pour animaux de compagnie

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.