Le valoriste est amené à travailler dans une « ressourcerie ». Le concept de « ressourcerie » se définit comme une activité économique créatrice d'emplois et porteuse de valeur ajoutée, dont la priorité est la valorisation maximale de produits en fin de vie (déchets), notamment via la réutilisation. Elle le fait de façon intégrée - de la collecte à la vente de seconde main - par la mise en commun des compétences professionnelles de différents acteurs locaux de l'économie sociale et du monde culturel. Travail du bois, travail du fer, réparation de matériel électrique et électronique, relookage et design, etc. : la liste n'est pas exhaustive.

La notion de ressourcerie répond à deux enjeux majeurs de l'économie sociale :

  1. sa professionnalisation
  2. la rémunération de ses activités.

Elle s'adresse particulièrement aux pouvoirs publics en charge de la propreté : communes et intercommunales, qui disposent alors d'un outil complémentaire pour favoriser la réutilisation d'un pourcentage des déchets multi-matières, dits « encombrants ».

 

Source : www.valoriste.be

 

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.