Ouvrier viticole, technicien de la vigne ou propriétaire de vignoble, ce professionnel cultive des vignes, récolte du raisin et en fait éventuellement du vin. Il plante le pied de vigne, à la main ou à l’aide d’une machine. Il attache le cep à un tuteur et range les branches entre des fils (relevage et palissage). Il coupe les branches trop longues (écimage) et les feuilles basses (effeuillage) pour redonner vigueur à la plante. Il élimine aussi certains bourgeons (ébourgeonnage), les gourmands(épampage) et les grappes trop nombreuses (vendanges vertes). Il observe la croissance de la plante et des fruits et apporte l’eau, les engrais et les produits nécessaires pour lutter contre les parasites et les maladies. Il désherbe régulièrement le vignoble. Il vendange puis trie son raisin. Avant l’hiver, il travaille la terre, il protège les ceps et les taille avec précision.

S’il produit des fruits, il les conditionne et les vend. S’il vend du vin, il participe aux travaux de cave. Il foule ensuite le raisin pour en extraire le jus. Il traite le liquide recueilli, y ajoute du sucre et surveille sa fermentation. Il mélange éventuellement les cépages et les millésimes pour obtenir le gout recherché. Il le transvase dans des futs puis dans des bouteilles. Il commercialise ensuite son vin ou fait appel à un négociant. S’il est indépendant, il passe une partie de son temps dans un bureau à gérer les stocks, faire la comptabilité, remplir les documents administratifs, accueillir les clients et les fournisseurs.

Comme tout producteur de denrées alimentaires, il doit organiser lui-même le contrôle au sein de son entreprise afin de garantir la conformité de ses produits aux exigences dictées par l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). Cette dernière veille au respect des principes repris dans les règlements européens et délivre des agréments et des autorisations aux producteurs. L’inspection concerne la traçabilité et la qualité des produits, l’hygiène, les maladies et les produits phytosanitaires utilisés, l’étiquetage, le calibrage, la composition chimique, la radioactivité comme les infrastructures et le personnel.

Il conduit et entretient les engins agricoles. Il entretient le pressoir et la cuverie, règle et nettoie le matériel agricole (semoir, rogneuse, pulvérisateur). Il conduit un tracteur agricole.

 

Compétences & actions

  • Connaissance du cycle végétatif de la vigne et de la viticulture
  • Connaissances en vinification et en œnologie
  • Notions de botanique, de pédologie et de climatologie
  • Manipulation et entretien des équipements
  • Connaissance du marché
  • Compétences de gestion
  • Connaissances en comptabilité
  • Conduite d’un véhicule et d’engins agricoles
  • Gestion d'équipe

Savoir-être

  • Respect des normes sanitaires et de sécurité en vigueur
  • Respect de la réglementation spécifique à l’appellation de son vin
  • Souci de l’environnement
  • Amour de la nature
  • Esprit d’entreprise
  • Capacité d’adaptation
  • Sens de l’observation
  • Sens des décisions
  • Dextérité
  • Organisation

Cadre professionnel

Son travail est saisonnier et connait des pics d’activités lors des récoltes et de la vinification. Certaines tâches s’opèrent à l’aide de machines, d’autres à la main. Son travail est physique. Dehors par tous les temps, il passe de longues heures courbé et porte de lourdes charges. S’il est propriétaire, il se charge aussi de la commercialisation et de la gestion de son exploitation (stocks, comptabilité, démarches administratives, etc.). Il est alors en contact avec certains clients.

Autres appellations : Ouvrier·ère viticole, Technicien·ne de la vigne, Propriétaire de vignoble

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.