CM industrie chimique et biopharmaceutique

Industrie chimique et biopharmaceutique

Carnets métiers

Technique & industrie / Chimie & plastique
Sciences / Sciences chimiques & biochimiques

Geoffroy Bruyr.

32 pages  —  Publié en 2017

La chimie, une science en ébullition

Science de la transformation de la matière, la chimie est, sans que l’on en soit toujours conscient, à la base d’éléments, outils ou produits qui nous paraissent essentiels à notre vie de tous les jours, que ce soit dans le domaine de l’habillement (fibres synthétiques, teintures de chemises, bas et collants, etc.), de la santé (médicaments, vaccins, antibiotiques, etc.), de l’agriculture (engrais, pesticides, etc.), de l’industrie alimentaire (agents conservateurs, colorants, bouteilles, boîtes et sachets en plastique, etc.), de l’hygiène (savons, cosmétiques, parfums, dentifrice, etc.), du transport (huiles, pneumatiques, sels de déneigement, etc.), du logement (isolants, colles, mastics, enduits, matériaux de couverture, peintures, etc.) ou encore du sport et des loisirs (ballons, semelles de chaussures, boîtiers de CD, composants hi-fi, piles, etc.). La chimie a tout simplement permis à notre société d’évoluer dans des domaines très divers !

Cette science et ses nombreux aspects restent malgré tout encore relativement méconnus. Le cliché du spécialiste en tablier blanc enfermé en laboratoire et manipulant les fioles est fortement ancré dans l’imaginaire collectif. Or le chimiste évolue dans un environnement varié et ultra-sécurisé (laboratoires mais aussi services de recherche et de développement), utilise des techniques sophistiquées et manipule des appareillages parfois impressionnants. Il est aussi familiarisé à la législation en vigueur dans son secteur. Et aujourd’hui, la chimie élargit son horizon en se tournant vers d’autres activités, plus favorables à l’environnement, comme la chimie verte [1] ou encore la biotechnologie [2].

Ce carnet présente les métiers du secteur. Ceux-ci peuvent être classifiés dans trois catégories : la recherche et le développement, la production et la qualité-hygiène-sécurité-santé-environnement. Ingénieurs, techniciens, chercheurs, laborantins : de nouveaux collaborateurs sont sans cesse demandés ! D’ailleurs, le domaine de la chimie est vital pour l’économie belge : il est le deuxième secteur manufacturier [3] du pays. Des études ont même montré que parmi les pays du monde industrialisé c’est la Belgique qui possède le plus haut degré de spécialisation en chimie, c’est-à-dire qu’elle réalise en chiffre d’affaires le pourcentage le plus élevé du produit intérieur brut [4]. Le secteur compte environ 100.000 emplois directs et pratiquement deux fois plus d’emplois indirects !

En se lançant dans des études en chimie, on ouvre une porte vers un emploi dans un environnement stimulant et en perpétuelle évolution.

Bonne lecture !

 

[1] Prévoit la mise en œuvre de principes pour réduire et éliminer l'usage ou la génération de substances néfastes pour l'environnement, par de nouveaux procédés chimiques et des voies de synthèses  respectueuses de l'environnement.

[2] Technique de production de biens agricoles ou industriels par manipulation d’organismes vivants.

[3] Les industries manufacturières sont des industries de transformation des biens.

[4] Le PIB est un indicateur économique visant à quantifier la valeur totale de la « production de richesse » effectuée par les agents économiques (ménages, entreprises, administrations publiques).

Commander cette publication

Les métiers du carnet

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.