La police recrute... des chevaux

Posté le 28/09/2019  —  Actualité précédente / suivante

La police montée manque de chevaux et organise une journée de recrutement le 9 novembre 2019.

La police à cheval compte actuellement 110 chevaux et 120 cavaliers brevetés mais elle cherche de nouvelles recrues équines pour remplacer celles qui partent à la retraite. 

Le 9 novembre prochain, la brigade montée organise une journée d'achat dans les installations de l'école d'équitation LRV à Oud-Heverlee, elle espère recruter entre 8 et 10 chevaux.

Les critères

  • de préférence des chevaux belges 
  • modèle du type demi-sang
  • robuste
  • sans distinction de race
  • la taille idéale se situe autour d'1m70
  • couleurs noire, baie, grise ou alezane car ils sont notamment utilisés pour l'escorte royale et regroupés par couleur dans les pelotons
  • âge entre 3 et 6 ans
  • le tempérament est essentiel : les chevaux doivent être calmes et ne pas être effrayés lors des interventions

En pratique

  • 1er novembre: date limite des inscriptions pour les propriétaires qui souhaitent vendre leur animal
  • 9 novembre: évaluation des aptitudes du cheval sous la selle et passation de tests vétérinaires
  • les chevaux sélectionnés passeront ensuite deux semaines de test dans les installations de la police
  • ceux qui auront passé cet essai avec succès pourront être achetés
  • ils suivront un entrainement de 9 mois à 1 an en vue d'être progressivement intégrés dans la cavalerie de la police fédérale.

Depuis 2015, le nombre de cavaliers de la police fédérale a été réduit à deux pelotons soit l’équivalent de 130 chevaux environs.

La police montée assure trois types de missions:

  • les mission protocolaires : escorte de la famille royale ou des ambassadeurs lors de défilés, par exemple;
  • les patrouilles et la surveillance pendant des événements festifs;
  • la gestion de l'espace public en tant que patrouille de sécurisation.

L'Avenir, 28 septembre 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.