Choisir un métier : nos conseils

Un beau diplôme tout frais du secondaire en poche, beaucoup de jeunes étudiants se retrouvent complètement démunis et mal informés quant à la poursuite de leurs études. Juriste, assistant social, manager, horticulteur ou toiletteur pour chien, choisir son avenir n'est pas une décision à prendre à la légère. Aussi, le SIEP (Service d'Information sur les Etudes et les Professions) informe, documente et conseille toute personne confrontée à un choix scolaire et professionnel. 

Quel métier et quelles études choisir ? 

Face au contexte socio-économique où trouver un emploi représente un projet d'avenir très incertain, les jeunes peuvent adopter des positions différentes. L'une sera de considérer que de toute manière, vu les perspectives d'emploi difficilement prévisibles dans la plupart des secteurs, autant se diriger vers la branche que l'on aime vraiment. Une autre position sera de trouver coûte que coûte la voie qui assurera un emploi au terme du parcours scolaire. Mais cette pratique risque de se payer une vie entière, comment évoluer positivement dans une activité quotidienne, devenue indispensable économiquement, mais en inadéquation avec soi ? Entre ces deux opposés toutes les nuances sont possibles. Autant dire que les recettes toutes faites, les tests collectifs, les brochures miracles ne tiennent pas compte de notre individualité. Cet individualisme une fois constaté, rien ne nous empêche de profiter de l'éclairage des spécialistes en planification qui, par leurs statistiques, peuvent évaluer à plus ou moins long terme ( plus c'est long plus c'est fragile!!) l'évolution de notre société en matière de valorisation du potentiel humain. 

Outre les perspectives d'emploi peu engageantes, il est vrai qu'aujourd'hui la situation est particulièrement complexe. Les nouveaux métiers restent mal connus tant au niveau de leur existence qu'à celui des représentations que s'en font les jeunes. Contrairement aux générations plus anciennes où le choix professionnel trouvait son fondement dans l'environnement familial ou environnemental, par affiliation parentale ou culturelle, nos ados doivent bien se débrouiller seul. La prolifération de nouveaux métiers ou l'évolution des plus anciens, l'accessibilité plus difficile à l'emploi ne facilitent pas les choses. 

Qu'est-ce qu'un conseil d'orientation? 

L'objectif poursuivi est de mener avec le jeune un travail de réflexion qui lui permettra de prendre conscience de tous les paramètres importants dont il devra tenir compte pour définir un projet professionnel le plus pertinent possible par rapport à ces deux questions : " qui suis - je?" et " que voudrais - je devenir?". 

La réponse à ces questions est complexe. Même lorsque le choix d'orientation n'est pas problématique, il peut être utile de se donner un espace de réflexion pour faire un bilan des possibilités et tirer des conclusions constructives. Le questionnement doit porter sur de nombreux points.  

Un bilan, oui ! Mais comment ?

L'individu ne se résume pas à un parcours scolaire parsemé ou non d'embûches.Il ne s'agit pas simplement de faire un constat, il est important de se questionner sur les raisons qui ont amené l'étudiant à réussir ou à échouer dans une branche : est - ce la matière elle - même, est - ce la relation à l'enseignant, est - ce le contexte d'apprentissage, est - ce un vécu personnel ? 

De même, le jeune est spontanément attiré vers des activités extra - scolaires, qu'en est-il à ce sujet? Quelles sont les raisons de ce choix, les satisfactions, les difficultés, les spécificités rencontrées ? Les expériences professionnelles ( jobs étudiant) peuvent nous donner des indices. Les traits de caractère sont également une piste d'investigation, il est clair que chaque métier exige de ses professionnels des attitudes et des compétences particulières. 

Parlons un peu de l'avenir ! Qu'attend - t'on d'un métier ? Est - ce l'opportunité d'assumer une certaine fonction, d'avoir des responsabilités ou, au contraire, de les éviter ? Travailler en équipe, avec quel public, dans quel contexte, en toute autonomie ou en étroite collaboration? Choisira-t'on un métier qui laisse une disponibilité pour la vie de famille ou se met-on au service de ses passions ? 

Penchons - nous également sur les représentations que nous nous faisons des métiers. Il est important là aussi de vérifier l'adéquation entre l'imaginaire et la réalité. Les média permettent une connaissance plus large de notre environnement mais les messages diffusés ne couvrent pas nécessairement toutes les réalités de terrain. Un même secteur, un même métier peut donner lieu à des contextes d'exercice différents : une assistante sociale peut tout aussi bien travailler dans un centre PMS ou au CPAS ou encore en milieu carcéral. Les missions seront différentes et pourtant la formation a été identique. Balayons donc les stéréotypes réducteurs! 

 A propos des savoirs! Qu'a - t- on envie d'apprendre? L'élaboration d'une grille horaire idéale permet de mettre en évidence les sensibilités en matière d'acquisition des connaissances et ce que l'on désire en faire. Quels sont les aspects que nous privilégions dans une matière? Un cours de français ou de géographie peut revêtir différents attraits sur lesquels chacun mettra l'accent à sa manière. Jusqu'où désirons - nous pousser l'apprentissage? L'objectif est - il de devenir un spécialiste ou un habile utilisateur? 

Toute cette réflexion n'est pas simple

Le SIEP propose aux étudiants l'aide d'un conseiller en orientation afin d'y voir un peu plus clair dans cet avenir à construire. Si vous souhaitez prendre contact avec l'un de nos centres SIEP (Services d'Information sur les Etudes et les Professions), visitez notre site www.siep.be!

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.