Les jeunes entrepreneurs sont peu soutenus

Posté le 18/08/2017  —  Actualité précédente / suivante

Alors que les 20-30 ans sont beaucoup plus portés sur l'entrepreneuriat qu'il y a 20 ans, une étude d'Itinera Institute dévoile un déficit de la culture entrepreneuriale belge.

Face à un monde du travail insatisfaisant, de nombreux jeunes se lancent dans l'entrepreneuriat. Mais le chemin est semé d'embûches, à commencer par la recherche de sources de financement, loin d'être facile malgré les politiques favorables à la création d'entreprise, bien présentes en Belgique.

L'enquête Itinera Institute met en évidence les freins au développement de la culture entrepreneuriale en Belgique:

  • si les aides à la création d'entreprise existent, les soutiens à long terme sont peu présents, par exemple lorsque l'entreprise veut croître;
  • l'environnement social belge est plutôt frileux et marqué par la peur de l'échec. Celui-ci est d'ailleurs particulièrement stigmatisé, ce qui n'est pas le cas dans d'autres pays où l'échec est considéré comme une source d'apprentissage et d'expérience;
  • les jeunes manquent d'informations sur le monde de l'entrepreneuriat et ignorent par exemple qu'il existe des mécanismes d'aide et d'assistance aux start-up. On estime également que seuls 28 % des Belges auraient participé à un cours lié à l'entrepreneuriat au cours de sa scolarité;
  • le milieu scolaire et le monde de l'entreprise sont très éloignés l'un de l'autre. Il serait intéressant de les rapprocher, notamment par le biais de projets concrets et d'expériences de terrain. La création du statut d'étudiant-entrepreneur, qui permet aux jeunes de combiner leurs études avec un projet de création d'entreprise est une piste, qui doit être développée.

L'Avenir, 18 août 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.