Les nouveaux métiers de la chimie

Posté le 15/02/2014  —  Actualité précédente / suivante

Le secteur de la chimie et des sciences de la vie connait actuellement une mutation de ses activités, davantage tournées vers l'environnement et les biotechnologies, et nécessitant de nouvelles compétences. 


L'industrie chimique doit désormais faire face à de nouveaux défis (matériaux intelligents, efficacité énergétique, réduction des émissions de CO2 et des effluents, composants organiques, chimie verte...) et cette mue requiert des profils aux compétences variées. Traditionnellement, le secteur embauche toujours des chimistes, des biochimistes, des ingénieurs et des techniciens de recherche. En fabrication, les ingénieurs de production, les techniciens de fabrication et les opérateurs de production sont aussi très demandés afin de gérer la production en usine. Sans oublier la réglementation en matière de sécurité qui est de plus en plus contraignante et qui nécessite des experts en qualité, toxicologie, environnement ou encore en affaires réglementaires. Les préoccupations environnementales amèneront le chimiste à réfléchir à de nouveaux procédés, tout en maîtrisant l'ensemble de la chaîne de production. La chimie du futur entraîne également l'émergence de nouveaux métiers dans les domaines de l'électronique organique, des piles à combustible, du photovoltaïque organique, des nanotechnologies, de la chimie renouvelable, etc. 

Références, 15 février 2014  

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.