Test européen sur l’apprentissage des langues

Posté le 22/06/2012  —  Actualité précédente / suivante

Une étude européenne sur le niveau en langues des élèves de secondaire (de 13 à 16 ans selon les pays) a été menée dans 14 pays (les trois communautés ont pris part à l’étude séparément en Belgique). Les langues prises en compte dans l’étude sont le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol et l’italien. Pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’anglais et l’allemand ont donc été retenus. Trois domaines de compétences ont été évalués : le savoir lire, le savoir écouter et le savoir écrire.

Concernant l’anglais, en 4e secondaire, 47% des élèves belges francophones se sont classés au niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), ce qui correspond au premier niveau d’une échelle qui en compte six. Les 53% restants sont classés à partir du niveau au-dessus, c’est-à-dire A2 (niveau élémentaire) jusqu’au niveau B2 (utilisateur indépendant). La Fédération Wallonie-Bruxelles occupe ainsi la 10e place sur 16. Ce sont surtout les compréhensions à la lecture et à l’audition qui laissent à désirer. Quant à l’allemand, les élèves ayant choisi cette langue se placent en 6e position et figurent même parmi les meilleurs, avec les Pays-Bas, en expression écrite.

Pour permettre à un maximum d’élèves d’encore progresser dans l’apprentissage des langues, la ministre Marie-Dominique Simonet a prévu plusieurs pistes de travail. Il est notamment question d’axer davantage les activités en classe sur l’expression orale, mais aussi d’adapter les référentiels, de renforcer l’utilisation des TIC et de mieux soutenir l’enseignement en immersion.

L’Avenir, Metro et Le Soir, 22 et 25 juin 2012 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.