Béatrice Camus,
Responsable relations publiques

Interview réalisée en janvier 2010

Béatrice Camus est responsable des relations publiques de l’aéroport de Liège, "Liege Airport" situé à Grâce-Hollogne.

Comment s’organise votre travail ? 

En tant que responsable des relations publiques, je représente Liege Airport dans des salons ou des foires en Belgique comme à l’étranger mais aussi auprès de diverses instances économiques. En dehors de ces déplacements, je travaille ici au coeur même des infrastructures de l’aéroport. Avec mes employés, je prends en charge l’accueil des visiteurs dans nos salles de réunion ou lors de visites guidées tout comme la gestion de notre
centrale téléphonique. Par ailleurs, mon équipe répond aux courriels que nous recevons quotidiennement via notre site Internet. Au total et tout au long de l’année, quatre personnes travaillent dans mon service auxquelles viennent s’ajouter des étudiants en haute saison durant la période des congés scolaires d’été.

Que représente l’activité de Liege Airport ?

Liege Airport, anciennement SAB, accueille près de 300 000 passagers par an en plus du fret (transport de marchandises) qui, lui, reste l’activité principale de l’aéroport. Dans les années qui viennent, nous comptons attirer toujours plus de passagers en dynamisant les lignes existantes ou en accueillant de nouvelles. C’est la raison pour laquelle, nous avons construit une nouvelle aérogare, un hôtel (le Park Inn) et de vastes parkings et organisons des liaisons en bus avec la gare internationale de Liège-Guillemins mais aussi avec Anvers et Bruxelles pour la ligne vers Tel-Aviv. Autrement dit, en matière d’emploi, nous ne manquerons pas d’engager de nouveaux collaborateurs tant bagagistes qu’agents d’escale.

Une aubaine pour la région !

Oui, pour les personnes qui parlent plusieurs langues. Il faut savoir que la moitié des passagers de Liege Airport parle le néerlandais puisqu’issus des Pays-Bas ou de Flandre. Par ailleurs, avec l’ouverture de nouvelles destinations comme Pristina ou Tel Aviv, de plus en plus de nos clients s’expriment en anglais. L’anglais qui est, faut-il le rappeler, la langue véhiculaire du secteur aérien.

En lien avec le transport des passagers, quels sont les types de métiers représentés ici à Liège Airport ?

Nous trouvons d’une part des agents d’escale en contact direct avec les voyageurs et d’autre part des bagagistes qui, eux, prennent en charge le chargement et déchargement des avions ainsi que l’entretien de ceux-ci. Par ailleurs, chaque tour-opérateur a une hôtesse qui prend en charge plus spécifiquement les passagers présents sur les vols organisés par celui-ci. En ce qui concerne notre structure, nos hôtesses travaillent au kiosque-info où par définition
elles informent les personnes d’un point de vue très pratique. Ce sont également elles qui prennent en charge les annonces-micros informant des départs et des arrivées des avions sur le tarmac liégeois. Si les bagagistes sont généralement des hommes, les agents d’escale sont essentiellement des femmes.

Qu’attendez-vous de vos employés ?

Dans tous les cas, ici comme dans mes déplacements, je dois pouvoir compter sur des collaboratrices possédant une bonne connaissance de l’anglais et du néerlandais. Par ailleurs, j’attends d’elles une tenue impeccable. Le port de l’uniforme doit être compris dans ce sens. A mes yeux, il symbolise le respect que nos employés se doivent d’avoir à l’égard de la clientèle. C’est une composante de la bonne image du secteur aérien. Enfin, dernier détail et non des moindres, certaines collaboratrices doivent supporter des contraintes horaires inhérentes au secteur.

Dans quel secteur de formation, recrutez-vous vos collaborateurs ?

Je me tourne régulièrement vers les sections de relations publiques ou de secrétariat-langues mais pas seulement. Par ailleurs, nous assurons nous-mêmes des formations notamment en langues comme en saisie informatique, question d’atteindre un bon niveau de qualification. En haute-saison, nous recrutons des travailleurs saisonniers ou des étudiants choisis selon les mêmes critères. Ce recrutement se fait à partir des très nombreuses candidatures
spontanées que nous recevons chaque année.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.