Jose-Luis Wolfs,
Directeur des Sciences de l'éducation

Interview réalisée en janvier 2009

Jose-Luis Wolfs est le directeur du service des Sciences de l'éducation à l'ULB. Il évoque les deux finalités, la finalité spécialisée et le master approfondi.

Quel est le profil des étudiants qui se lancent dans le master en Sciences de l'éducation ?

Certains ont suivi un 1er cycle de bachelier en Sciences psychologiques (le plus souvent) ou un autre bachelier universitaire. D'autres ont fait un cycle professionnalisant en Haute Ecole, principalement dans l'enseignement pédagogique (instituteur primaire ou maternel, agrégé de l'enseignement secondaire inférieur) et ont ensuite effectué une année universitaire préparatoire.

En quoi consiste ce master ?

Il a pour but de former des spécialistes de l'éducation et de l'enseignement de haut niveau susceptibles de devenir des formateurs d'enseignants ou des conseillers pédagogiques auprès de différentes institutions éducatives, de centres de consultation psychopédagogiques, d'organismes de formation non scolaires (entreprises, services publics, secteur associatif…).

Ce master donne aussi une formation solide à la méthodologie de la recherche permettant l'accès au doctorat et à différentes fonctions liées à la recherche auprès d'organismes nationaux ou internationaux. Il vise l'acquisition de compétences professionnelles dans les domaines les plus actuels des sciences de l'éducation ainsi que le développement d'une attitude de questionnement, de décentration et d'analyse réflexive par rapport aux réalités éducatives et à leur propre expérience personnelle ou professionnelle.

Quelles sont les principales motivations des étudiants ?

Ce sont surtout des personnes qui se destinent à un poste de formateur d'enseignants, d'adultes, de formateurs et de pédagogues dans le secteur des apprentissages.

Quels cours retrouve-t-on dans le master en Sciences de l'éducation, finalité spécialisée ?

Le master à finalité spécialisée comporte deux modules : un module "enseignement" particulièrement destiné aux enseignants et un module "éducation, formation et coopération au développement" plus spécifiquement orienté vers le domaine des relations internationales et de la coopération au développement en matière d’éducation. Le programme comprend un ensemble de cours obligatoires introduisant aux problématiques fondamentales en matière d’éducation et un ensemble d’enseignement optionnels permettant à l’étudiant d’acquérir des connaissances approfondies dans un ou plusieurs domaines : l’éducation scolaire et préscolaire, la formation des adultes, les questions liées à la diversité culturelle, philosophique et religieuse en matière d’éducation, la pédagogie différenciée et les troubles d’apprentissage, l’éducation à la santé. Afin de favoriser l’appropriation des différentes matières et compétences attendues, le programme met en oeuvre une pluralité d’approches : cours théoriques, travaux pratiques, travaux de recherche, stages, mémoire. Ces approches engagent l’étudiant dans un apprentissage à la fois autonome et coopératif.

Des stages figurent-ils au programme ?

Oui, soit en milieu scolaire ou en milieu non scolaire, par exemple dans le monde associatif.

Quels sont les débouchés principaux de ce master ?

L'enseignement, professeur d’école normale, conseiller pédagogiques, pédagogie extrascolaire, secteur socioculturel, enseignement spécial et PMS, formations professionnelles en entreprise, technologies de l’éducation et de la formation, conception de systèmes et de produits multimédias de formation, formation de formateurs...

Et à qui s'adresse le master approfondi ?

Ce programme s’adresse spécifiquement aux personnes intéressées par la recherche scientifique. Il prépare au doctorat et vise à développer les compétences d’analyse et de  synthèse, et à transmettre les éléments essentiels des méthodologies de recherche, les connaissances éthiques et à favoriser la réflexion critique épistémologique propre aux sciences de l’homme. Les deux masters permettent tous deux l'accès au doctorat.

En guise d'exemples, pouvez-vous nous indiquer quelques sujets de mémoire réalisés récemment par des étudiants ?

- L'éducation relative à l'environnement en vue d'un développement durable
- L'éducation en situation d'urgence (catastrophes naturelles, guerres…)
- Pourquoi les étudiants de la Communauté flamande réussissent-ils mieux leurs études que les étudiants de la Communauté française ?
- Les inégalités sociales à l'école
- Le choix des filières professionnelles masculines par des jeunes filles
- L'éducation à la citoyenneté
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.