Bachelier et master en langue des signes

Posté le 19/06/2012  —  Actualité précédente / suivante

En 2011, suite au manque d’interprètes en langue des signes en Fédération Wallonie-Bruxelles, il avait été envisagé de créer un bachelier d’enseignant en langue des signes. Une convention de collaboration devait également être établie entre un établissement d’enseignement de promotion sociale et l’université de Lille (qui organise déjà un master d’interprétariat en langue des signes) en vue de créer un master et d’organiser les unités de formation spécifiques.

La ministre Marie-Dominique Simonet a affirmé que la Commission de concertation de l’enseignement de promotion sociale est en train de relire et préparer les 12 unités de formation spécifiques à l’apprentissage de la langue des signes, afin de les faire correspondre au cadre européen des langues. Cette Commission travaille également à l’élaboration du dossier pédagogique concernant le bachelier d’enseignant en langue des signes. Quant au master, la convention avec l’université de Lille sera finalisée une fois les unités de formation approuvées. Pourront y avoir accès les titulaires d’un bachelier de transitiont en sciences du langage, en lettres modernes, en langues vivantes, en logopédie, en psychologie, en sciences de l’éducation ainsi que les régents et les instituteurs. Selon la ministre, ces formations devraient être accessibles dès septembre 2013.

Par ailleurs, une formation complémentaire pour les enseignants qui souhaitent travailler dans un cursus bilingue (langue des signes – français) sera accessible dès la rentrée prochaine à Namur (Institut Technique de Namur) et à Bruxelles (Institut Fernand Cocq).

La Libre, 19 juin 2012 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus