Enquêtes et études sur le stress et le burn-out

Posté le 08/03/2016  —  Actualité précédente / suivante

D'après une enquête européenne sur les conditions de travail menée dans 35 pays, c'est dans le secteur des services financiers que se ressent le plus de stress (35%), suivi du secteur des transports (30%), des soins de santé, du commerce de détail et de l'horeca (29%) et de l'enseignement (28%). Cette enquête a été recoupée par trois autres études sur lesquelles va se baser le ministre Kris Peeters afin d'organiser des actions de prévention jugées indispensables. 

L'enquête dévoile ainsi que les travailleurs belges sont plus exposés que la moyenne: 28% d'entre eux éprouvent toujours, ou la majeure partie du temps, du stress au travail, contre 26% en Europe. Autre constat: les exigences professionnelles sont un facteur beaucoup plus important que le sexe ou l'âge, même si les femmes et les quadragénaires sont les plus touchés par le phénomène. 

Une autre étude menée par la KUL révèle également qu'il existe de gros écarts (de l'ordre de 8%) de risques de burn-out entre les secteurs et les emplois. Pressions au travail, conflit de rôle, autonomie, soutien social de collègues, possibilités d'épanouissement...les plus importantes différences se situent au niveau des exigences professionnelles et de certaines fonctions spécifiques, mais beaucoup moins au niveau du secteur et du genre. 

L'Avenir, 8 mars 2016 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus