La dépression touche un travailleur sur dix

Posté le 02/10/2012  —  Actualité précédente / suivante

Selon les résultats partiels de l’enquête IDEA (Impact off Depression in the Workplace in Europe Audit) menée auprès de 7.000 personnes dans sept pays en Europe, la dépression constitue le problème de santé mentale le plus important chez les travailleurs. Plus de 30 millions de citoyens européens souffrent de dépression à un moment de leur vie. En Europe, en 2010, une personne sur dix s’est absentée de son travail à cause d’une dépression. Ce qui représente en moyenne une perte de 36 jours de travail par « période de dépression ».

C’est en Allemagne (61%), au Danemark (60%) et en Angleterre (58%) que les travailleurs sont les plus enclins à prendre congé, alors que les Turcs sont 25% à le faire. Le coût de la dépression pour les entreprises est de 92 milliards en 2010, en Europe. Ces pertes sont le résultat d’une baisse de productivité liée à l’absentéisme mais aussi au « présentéisme » (présence du travailleur malade). Les symptômes cognitifs de la dépression (problèmes de concentration, indécision, pertes de mémoire) entrainent en effet une dégradation des capacités et de la productivité au travail. L’étude révèle également qu’une personne concernée sur quatre n’en a pas parlé à son employeur, de peur, notamment, de perdre son emploi.

Les résultats complets de l’enquête IDEA seront publiés en 2013.

Le Soir, 2 octobre 2012

 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus