Réforme du mode de recrutement des inspecteurs

Posté le 19/03/2015  —  Actualité précédente / suivante

Le gouvernement de la Communauté française a adopté un avant-projet de décret fixant de nouvelles règles de désignation des inspecteurs de l'enseignement obligatoire. Mis au point par la ministre de l'Education, Joëlle Milquet, le texte doit mettre fin à l'imbroglio créé par l'annulation du dernier concours de recrutement organisé par le Selor en 2013. 

Le texte ne s'adresse qu'aux profs désignés ou en passe d'être désignés comme "inspecteurs faisant fonction" (un peu moins de 200 individus, soit la moitié du contingent de l'inspection primaire/secondaire). Il prévoit que pour être nommés, ces inspecteurs f.f. devront suivre une formation de 125 heures (si désignés après le 1er septembre 2010) et réussir une épreuve devant un jury composé de membres du ministère, de l'inspection, d'inspecteurs désignés par les syndicats et de représentants du monde académique. Les candidats devront présenter oralement un dossier comprenant une analyse d'un cas pratique d'inspection et répondre à diverses questions du jury visant à analyser leurs compétences et connaissances en vue de devenir inspecteurs. 

Il s'agit d'un régime provisoire qui sera appliqué tant qu'un mode définitif de recrutement des inspecteurs n'aura pas été défini. Cela devrait être le cas d'ici le 1er septembre 2019 au plus tard, dans le cadre d'une réforme globale de l'inspection. 

Le Soir, 19 mars 2015 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus
A vos agendas : le SALON SIEP VIRTUEL se déroulera du 21 au 24 avril de 13h à 19h.