Travail et études ne sont pas liés pour un Belge sur deux

Posté le 14/05/2016  —  Actualité précédente / suivante

La dernière étude de l’OCDE, intitulée « Trouver les bonnes compétences : la nécessité de changer les capacités des travailleurs » relève ce paradoxe : un Belge sur deux évolue dans un emploi qui n’a pas de rapport avec son domaine d’études, son diplôme ou sa langue maternelle.

Les profils des travailleurs et des entreprises de 34 pays ont été analysés autour de deux questions : les employeurs parviennent-ils à trouver les profils dont ils ont besoin et les emplois des travailleurs sont-ils en adéquation avec leurs compétences ? Il s’avère que le nombre de personnes exerçant un métier qui n’est pas en rapport avec leur formation est élevé, et grandit dans certains pays. En Belgique, 15% des travailleurs seraient surqualifiés, si on se limite à leurs diplômes, tandis que 10% seraient sous-qualifiés. Ce décalage est en hausse de 10% sur 10 ans. Enfin, 30% des travailleurs évoluent dans un secteur qui n’est même pas en lien avec leur domaine d’étude.

Références, 14 mai 2016

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus
A vos agendas : le SALON SIEP VIRTUEL se déroulera du 21 au 24 avril de 13h à 19h.