Mr Jean-François Fontana,
Promoteur immobilier

Interview réalisée en septembre 2017

Quelle est votre formation ?

J’ai suivi ma formation d’architecte à Saint-Luc à Bruxelles après avoir choisi l’option physique et mathématiques en enseignement secondaire général. J’ai effectué des stages en architecture dans un cabinet afin de pouvoir m’inscrire à l’ordre des architectes entre 2001 et 2003. Puis, de 2004 à 2006, j’ai réalisé un stage en entreprise de menuiserie et de parachèvement afin d’apprendre ces métiers sur le terrain. Entre 2006 et 2013, j’ai travaillé comme architecte associé au bureau ABR à Bousval. Nous étions 3 associés et environ 15 collaborateurs. Enfin, depuis 2013, je suis promoteur immobilier.

Comment votre travail s’organise-t-il ?

J’effectue différentes tâches comme la prospection pour l’achat de terrains, le développement de projets en collaboration avec les architectes, le contrôle de la rentabilité financière des projets et les montages de dossiers bancaires ainsi que le suivi de chantier et la commercialisation immobilière. En parallèle, j’assure la gestion complète de l’entreprise au niveau comptable et administratif. Je collabore avec l’ensemble des métiers de la construction et des bureaux d’études, mais aussi avec les banques, le monde politique et les acquéreurs.

Quels sont les aspects positifs et négatifs de votre profession ?

J’ai une grande autonomie et une indépendance totale. Par contre, je dois gérer les risques liés à l’obtention des permis d’urbanisme et les risques financiers liés à chaque projet immobilier. Je suis également dépendant de l’offre et de la demande immobilière.

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Il faut pouvoir prendre rapidement les bonnes décisions et avoir une bonne connaissance du marché immobilier. De plus, il est important d’être très patient, persévérant et d’avoir les nerfs solides. Il faut aussi avoir une éthique irréprochable et ne pas avoir peur des risques élevés.

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Je suis patron d’entreprise avec des horaires très variables. Je travaille très peu au bureau mais beaucoup sur le terrain (sur chantier, chez les architectes, dans les communes, etc.).

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui a envie de se lancer dans ce métier ?

Il faut exercer pendant au moins 10 ans sur le terrain dans un métier du bâtiment ou dans un bureau d’étude afin d’acquérir une expérience concrète avant de se lancer en tant que promoteur.

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Pour l’autonomie et la gestion de projets de A à Z. J’apprécie également les gains financiers élevés.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus