Par souci de lisibilité, nous avons pris le parti de ne pas écrire le féminin et le masculin du métier dans ce texte. Seul le titre est inclusif.

La signalisation permet de réguler le trafic ferroviaire. L'ensemble de l'équipement nécessite un entretien permanent pour que les trains puissent circuler en totale sécurité. Des techniciens sont ainsi spécialisés dans les signaux, les circuits électriques de voie, les aiguillages, les passages à niveau, les systèmes d'enclenchement, les systèmes de détection et d'espacement des trains, l'affichage électronique ou encore les salles de commande. Ils assurent, en quelque sorte, le bon fonctionnement des installations électriques. Ils figurent donc au cœur de la circulation ferroviaire et sont les garants de la fiabilité des installations électriques de leur secteur. Ils participent également aux travaux de renouvellement ou de création d'installations : ETCS (systèmes de sécurité et d'aide à la conduite) et TBL1+ (système de freinage automatique). En cas de vol de câbles, ce qui arrive malheureusement de plus en plus souvent, c'est au technicien signalisation que l'on fait appel.

Le travail est souvent planifié, néanmoins des pannes peuvent nécessiter des interventions d'urgence. Les délais d'intervention doivent être respectés pour ne pas engendrer de problèmes de ponctualité et gêner les voyageurs.

Avant toute intervention, ce professionnel se rend lui-même en cabine de signalisation ou contacte le personnel présent en cabine pour s'assurer que la voie et/ou l'aiguillage ont bien été mis hors service, ceci afin qu'il puisse travailler en toute sécurité. En fin de travail, il est amené à procéder à des tests pour s'assurer de la bonne exécution des tâches.

Ce métier sollicite l'utilisation d'une technologie de pointe, ce qui le rend très attractif.

 

Compétences & actions

  • Posséder de solides connaissances en électricité, électronique, électromécanique, mécanique, automatique
  • Respecter la réglementation en vigueur
  • Réaliser des opérations de maintenance, des vérifications, des travaux de renouvellement de l'équipement de signalisation
  • Participer aux travaux de modernisation de la signalisation ferroviaire
  • Effectuer la maintenance des équipements et des systèmes de sécurité
  • Procéder à la réparation de certains équipements électriques, électroniques et informatiques complexes
  • Développer, concevoir et adapter les plans d’équipements et des installations de sécurité
  • Suivre et contrôler le travail des équipes sous-traitantes
  • Etablir le rapport des interventions

Savoir-être

  • Organisation, méthode et rigueur
  • Esprit d'équipe
  • Dextérité manuelle
  • Prudence
  • Rigueur
  • Sens de la méthode
  • Autonomie
  • Esprit d'analyse
  • Capacité relationnelle
  • Bonne condition physique

Cadre professionnel

Le technicien se retrouve dans les locaux et espaces techniques des cabines de signalisation ou sur le terrain, aux abords des voies ferrées ou à l'intérieur de tunnels. Ce travail s'effectue toujours en équipe, de jour comme de nuit et les week-ends sous l'autorité d'un chef d'équipe qui planifie les interventions (quand il ne s'agit pas de travaux d'urgence), organise la sécurité sur les chantiers, supervise l'évolution des travaux, etc.

Après réussite d'un examen, le technicien peut accéder au grade de technicien principal et assurera, dans ce cas la fonction de chef d'équipe sur le terrain. Il contribue alors à l’organisation et à la préparation des chantiers d’installations de signalisation.

Formations

Une formation peut être organisée par le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire (Infrabel) après réussite d'épreuves de recrutement. Un diplôme de l'enseignement secondaire supérieur ou de l'enseignement supérieur de type court (bachelier) orienté vers l'électromécanique, la mécanique, l'électricité, l'automatique ou l'électronique s'avère nécessaire pour accéder à la formation.
Pour plus d'informations : https://jobs.belgiantrain.be/

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Opérateur·rice de maintenance à la signalisation ferroviaire, Opérateur·rice de signalisation ferroviaire, Technicien·ne de maintenance électrique ferroviaire, Technicien·ne de maintenance des installations de signalisation

4 commentaires

mombo abrham - Il y a 2 mois

quelle écoole s'il vous plait

SIEP - Il y a 2 mois

Bonjour,

L'accès à cette fonction nécessite généralement un diplôme de l'enseignement secondaire supérieur (CESS) ou de l'enseignement supérieur de type court (bachelier) orienté vers l'électromécanique, la mécanique, l'électricité, l'automatique ou l'électronique.

Vous avez accès aux formations et aux établissements via notre site Formations. Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à prendre contact avec le SIEP le plus proche ou à compléter notre formulaire de contact.  

Bien cordialement

warsame - Il y a 11 mois

je veulez  faire  cette formation

SIEP - Il y a 11 mois

Bonjour,

Dans la partie "Autres formations liées (liste évolutive)" de cette fiche, vous trouverez les formations qui sont recommandées pour exercer ce métier. En cliquant dessus, vous pourrez obtenir plus d'informations, ainsi que la liste des établissements organisant ces formations. 

Bonne journée.

Publier un commentaire

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.