Chasseur immobilier : un métier en expansion

Posté le 06/12/2018  —  Actualité précédente / suivante

Le métier de chasseur immobilier propose une approche différente de l'immobilier, qui se développe en Belgique.

Malgré un succès grandissant aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Suisse et en France, les chasseurs d'immobiliers sont encore peu nombreux en Belgique et principalement concentrés autour de Bruxelles, où se trouvent les clients potentiels. Mais les choses évoluent et le métier prend de l'ampleur.

Contrairement à l'agent immobilier qui représente le vendeur, le chasseur immobilier se positionne exclusivement du côté de l'acheteur. Son objectif est d'aider l'acheteur à trouver le bien idéal. Pour cela, il définit ses critères de recherche, prospecte et visite des biens pour ensuite proposer une sélection ciblée à son client. Le chasseur immobilier peut également superviser certaines démarches, urbanistiques par exemple, et prendre en charge la négociation pour obtenir un meilleur prix. Généralement, le chasseur immobilier est missionné pour quelques mois et ses revenus prennent la forme d'une commission sur le bien choisi par le client. Les professionnels sont généralement des agents immobiliers reconvertis.

Pour l'acheteur, les avantages à faire appel à un chasseur immobilier sont multiples : un gain de temps évident, une négociation réalisée par un professionnel et la possibilité d'avoir accès à des biens qui ne sont pas encore sur le marché.

Les clients qui font appel aux chasseurs immobiliers sont donc de plus en plus nombreux : particuliers, expatriés qui cherchent un pied-à-terre, investisseurs, professionnels ou entreprises qui cherchent des locaux.

Le Soir, 6 décembre 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.