Diminution des accidents du travail depuis 2011

Posté le 04/11/2015  —  Actualité précédente / suivante

Les chiffres des accidents du travail tendent à diminuer progressivement depuis 4 ans. Tous les secteurs sont concernés, y compris la construction. 

Dans son rapport de 2014, le Fonds des accidents du travail (FAT) a enregistré 141.865 accidents (121.195 sur le lieu de travail et 20.670 sur le chemin du travail), soit une diminution de plus de 5% par rapport à 2013. On enregistre 59 accidents mortels (contre 72 l'année précédente). Parmi les causes de ces accidents mortels, on retrouve les accidents sur la voie publique (29%), les chutes (16%), les heurts avec un objet en mouvement (12%), les coincements ou écrasements (11%), les accidents sur chantier ou dans l'entreprise avec un véhicule (11%), etc.

Certains secteurs sont plus exposés aux risques d'accidents du travail que d'autres. Les métiers sont ainsi classés selon un indice de risque de référence du secteur, qui tient compte d'une moyenne statistique des accidents du travail pour une profession (sans tenir compte des accidents sur le chemin du travail). Cet indice est comparé à une moyenne établie pour tout le secteur privé. En 2013, l'indice de risque du secteur privé s'élevait ainsi à 117,27. A titre d'exemple, l'indice de risque du secteur des activités des agences de voyages est de 0,50 tandis que celui des services de déménagement s'élève à 1.119,50. L'enseignement maternel enregistre un indice de 1.441,33 et celui des couvreurs monte à 1.613,51. Dans la liste reprise par le Fonds des accidents du travail en 2013, la construction de navires (2.535,23), l'exploitation forestière (entre 1.362 et 1.462) et la transformation et la conservation de viande de boucherie (1.176,67) affichent également des indices de référence élevés. 

L'Avenir, 4 novembre 2015 

 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.