La construction connait une véritable révolution digitale

Posté le 19/10/2017  —  Actualité précédente / suivante

Le constat de la Commission européenne est préoccupant: seulement 6 % des entreprises de construction sont considérées comme "digitales" en Europe alors que d'autres secteurs professionnels ont passé le pas depuis longtemps (industrie, banque, logistique, commerce).

La Confédération de la Construction tente de sensibiliser ses membres aux nouvelles technologies, qui constituent un enjeu important en termes de compétitivité, de coûts ou de productivité. Elle a notamment organisé un salon entièrement dédié à cette thématique en octobre dernier, le Digital Coinstruction Brussels.

La numérisation est déjà présente dans le secteur de la construction mais se cantonne surtout aux aspects administratifs : logiciels de gestion de personnel, établissement de devis, etc.

Mais la vague actuelle de digitalisation permettrait d'aller beaucoup plus loin en touchant à la production : plans en trois dimensions via une maquette numérique, suivi de chantiers grâce aux drones, modélisation avec imprimante 3D, aide à la maintenance grâce aux objets connectés, robots qui pourraient être déployés sur chantier.

Ces nouvelles technologies facilitent l'échange d'informations entre les différents acteurs, permet des réduire les coûts de production et de planifier plus précisément les chantiers.

En Belgique, les PME et TPE sont encore frileuses face à ces nouveautés, qui nécessitent d'adapter les méthodes de travail et de se former, sans parler de l'investissement financier qu'elles nécessitent.

La digitalisation du secteur de la construction va peut-être faire disparaître certains métiers mais va en créer de nouveaux dans les prochaines années.

Le Soir, 19 octobre 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.