Trop peu de places de stage pour les futurs étudiants en médecine

Posté le 24/03/2017  —  Actualité précédente / suivante

Les doyens des facultés de médecine de l'UCL, de l'ULB et de l'ULg ont exprimé leurs inquiétudes quant à l'avenir des étudiants en médecine dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre et aux ministres compétents en matière de santé.

En 2012, la réduction de la durée des études de médecine était votée, le master en médecine passait ainsi de 7 à 6 ans. En 2018, deux promotions d'étudiants arriveront donc au terme du master en même temps, ce qui représentera 1800 étudiants en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces étudiants devront alors choisir une spécialisation et trouver leurs futurs lieux de stage.

Or, par manque de moyens financiers notamment, il n’y aura pas suffisamment de places de stage pour tous ces étudiants en voie de spécialisation. La commission de planification estime qu'il manquera 1061 places de stage en 2018. 

Selon les doyens des facultés de médecine, si des actions politiques concrètes ne sont pas mises en place, un grand nombre d'étudiants sera dans l'impossibilité de poursuivre ses études alors qu'une pénurie de médecins touche certaines régions du pays et des spécialisations précises.

L'Avenir et  Le Soir, 24 mars 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.