Christine Ruol,
Journaliste-présentatrice

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? 

J'ai toujours été curieuse. Pour une journaliste, c'est vraiment important de s'intéresser à tout ce qui l'entoure. Le fait de réaliser des enquêtes et de merenseigner pour réaliser des interviews m'a toujours plu. C'est un métier où on ne s'ennuie jamais. Chaque jour, nous avons des sujets différents. Quand je rentre au bureau, je ne sais pas de quoi ma journée sera faite. 

Quelle formation avez-vous suivie? 

J'ai fait une licence en philologie romane à l'UCL puis j'ai passé un DEC pour me spécialiser dans le domaine journalistique. 

Quels sont les avantages et inconvénients de votre métier ? 

C'est un métier de passionnés. Il n'y a que les plus motivés qui réussissent. En effet, c'est un métier où l'on change tous les jours d'endroit et où on ne sait pas à quelle heure on termine. Pour la vie de famille, ce n'est pas toujours évident. L'avantage est que l'on apprend chaque jour quelque chose de nouveau. En effet, un jour on peut parler d'un sujet inconnu et pour se faire, il faut se documenter à l'avance pour savoir de quoi on va parler. Nous travaillons continuellement dans le stress et dans la vitesse. Cela peut influencer la qualité des reportages puisque nous n'avons pas toujours le temps de recouper nos informations. 

Lorsque vous étiez étudiante, comment perceviez-vous le métier de journaliste ? Avez-vous toujours le même avis aujourd'hui ? 

Lorsque j'étais étudiante, je n'ai pas eu de stages avant ma dernière année. C'est un désavantage puisque l'on n'a pas l'occasion de se rendre compte de ce que représente réellement le journalisme. Le problème est réel, il y a un décalage important entre ce que l'on imagine à priori et ce quel'on vit au quotidien dans le milieu. 

Pour devenir journaliste, quelles aptitudes faut-il avoir ? 

Il faut avoir une bonne culture générale, être curieux et rigoureux. Il faut aussi aimer le changement car il existe quotidiennement dans notre métier. Nous devons apprendre à travailler un maximum en peu de temps. Le contact avec les gens est aussi obligatoire. Cela permet d'entretenir des relations indispensables lorsqu'on manque de sources. 

Qu'est-ce que vous apporte ce métier au niveau personnel ? 

Le journalisme prend surtout beaucoup de temps. On a peu l'occasion de vivre une vie de famille convenable. C'est un choix qu'il faut faire et qui n'est pas facile. Sinon, cela apporte une bonne culture générale puisque quotidiennement, nous sommes au courant de l'actualité. 

Quels sont les différents lieux dans lesquels vous travaillez ? 

Je change d'endroit continuellement. On passe d'un lieu de reportage au plateau de télévision en passant par la salle de montage. En effet, il n'est pas rare que ce soit le journaliste qui doive réaliser le montage par souci d'économie. 

Vous êtes aussi présentatrice de l'émission Profils. En quoi cela consiste-t-il ? 

C'est plutôt un métier d'actrice puisqu'il faut savoir jouer avec la caméra. Même si je participe aussi à la conception du programme télévisé, ce n'est pas vraiment semblable au métier de journaliste.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.