Fabienne Goudmant,
Animatrice - formatrice, responsable EPN Mons

Interview réalisée en juillet 2012

Pourriez-vous nous présenter l’EPN ? Quelles sont ses missions, ses activités ?

L’Espace Publique Numérique existe depuis septembre 1999. Il propose à tous les publics (seniors, enfants, personnes handicapées, etc.) un accès gratuit (dans la limite des places disponibles) au matériel informatique et à l’Internet. Il est une initiative conjointe de la Région wallonne et de la commune. Cet espace a été créé afin de promouvoir les technologies de l’information et de la communication (TIC) liées à l’informatique auprès du public. Il est doté de 9 ordinateurs. Durant les heures d’ouverture, certaines plages horaires sont consacrées au "libre accès", d’autres aux formations et animations ...

Je suis présente pour aider à acquérir les connaissances pratiques de base, nécessaires à l’utilisation des TIC. J’organise aussi les formations et animations pour des groupes. Des stages thématiques sont également organisés durant les vacances scolaires.

L'EPN est avant tout un lieu de vie qui offre des outils de développement local, d'interaction, de dialogue et d’éducation. D'utilité sociale, culturelle et éducative, il a pour objectif d’éviter la ségrégation des publics dits défavorisés, de réduire la fracture numérique.

Il respecte les engagements définis dans la charte établie par la Région Wallonne. De nombreux EPN en Wallonie ont obtenu ce label !

Quel est votre rôle au sein de cet Espace ? En quoi consiste votre fonction au quotidien ?

Je dispense différents types de formations dont une initiation pour les seniors. Les objectifs de cette formation sont : utiliser le clavier et la souris, surfer, rechercher sur le web, envoyer et recevoir un mail avec pièces jointes,  organiser et gérer des dossiers, initier à la photo numérique…

Il y a également des stages pour les enfants pendant les congés scolaires (« Le jeu dans tous ses états » : réflexion sur le jeu ; « Art et TIC » : découvrir l'art par le numérique et créer une œuvre, « Reporters en herbe » : découvrir Mons par la recherche sur Internet, dans les bouquins, se renseigner à l'office du tourisme et mettre en valeur la ville par un reportage vidéo ; « Une histoire qui bouge » : créer une histoire d'après les bouquins de la bibliothèque et la retranscrire en image (technique du stop motion), composer une musique …

L’EPN propose également des ateliers pédagogiques pour les classes primaires, des activités variées (activité sur la biodiversité, activité TIC de l’enfance de l’art : exposition de livre d'art pour enfants ; activité flipbook : animation après la projection du film "Une vie de chat" ; Rencontre entre deux mondes : la différence n'est pas un obstacle, l'outil informatique peut créer des liens ; initiations et animations dans un home et jeu avec la Kinect ; initiation à l'iPad…).

J'accueille également régulièrement quelques personnes du Carrosse (foyer occupationnel pour personnes handicapées). Ils apprennent à manipuler la souris et regardent des vidéos de leurs artistes préférés.

Parallèlement à ces activités, j’assure la maintenance des PC, je me charge de l’organisation et de la gestion de l'EPN, du marketing et de la promotion des activités. Je m’occupe également du blog et de la gestion du contenu, de la recherche et de la réalisation d'appels à projets…

Quel est votre parcours ?

J’ai un graduat en publicité. J’ai également suivi des formations au centre de compétences Technofutur. J’ai aussi le CAP (Certificat d’Aptitude Pédagogique) et le CerTICa (Certificat interuniversitaire d’aptitude à dispenser des formations utilisant les TIC).

Actuellement, je suis donc animatrice- formatrice et responsable de l'Espace Public Numérique de la bibliothèque communale de Mons-centre.

Qu’est-ce qui vous a attirée dans ce métier, dans ce domaine ?

La diversité du métier, le contact avec un public diversifié...

Quelles qualités faut-il posséder pour exercer ce métier ?

Un formateur doit posséder les qualités humaines indispensables au passage de savoir, c'est-à-dire, le plaisir de transmettre dans le respect de chacun, de son rythme, de sa personnalité et de ses compétences en faisant appel à et en valorisant ses ressources personnelles. Et ce, dans une pédagogie où l'apprenant est un acteur critique de son évolution. Un animateur doit se remettre en question, prendre du recul, et régulièrement réajuster sa façon de faire. Il faut se former continuellement et il faut savoir faire face à des problèmes techniques, être capable de rebondir en cas de problèmes divers.

Quels sont les avantages et les inconvénients de votre métier ?

Grâce à une certaine connaissance en informatique, ce métier permet d’évoluer dans plusieurs domaines.

Parfois, on manque de temps pour assumer toutes les tâches.

Quels sont les conseils que vous donneriez à un jeune qui veut exercer ce métier ?

Un animateur doit être créatif, dynamique, autodidacte. Il doit pourvoir vulgariser son vocabulaire… Il faut beaucoup d’humour, être capable de s’adapter au rythme des apprenants.

 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.