Marie Loriaux, Assistante manager

Interview réalisée en janvier 2009

Marie Loriaux est assistante manager « Financials & Planning » depuis 5 ans chez BNP Paribas Fortis Banque

En quoi consiste votre activité au quotidien ?

Mes tâches sont variées. J’effectue tous les travaux courants de secrétariat (gestion des appels, du courrier, des dossiers…). Je suis les dossiers clients et fournisseurs. Je rédige des comptes rendus et des rapports en plusieurs langues. Je traduis des documents en français et en néerlandais. Je suis chargée du suivi des agendas des collaborateurs.
J’organise diverses réunions et des séminaires internationaux. Je diffuse les informations dans le département.

Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer votre profession ?

Ce métier exige un certain professionnalisme. Discrétion et bon sens sont des qualités nécessaires. Une bonne secrétaire sait aussi gérer son stress. Elle doit avoir le sens des responsabilités. Enfin, je suis dynamique et sociable, ce qui m’aide dans mon travail.

Quels sont les avantages et inconvénients de votre métier ?

L’avantage, pour moi, c’est la variété. J’effectue des tâches très différentes, ce qui me plaît. Ce diplôme m’a aussi permis de travailler dans divers secteurs. Je ne vois pas d’inconvénients. J’aime mon travail.

Quel est l’horaire de travail ?

J’ai un horaire flottant. Je preste à peu près 7h20 par jour et j’ai 32 jours de congé par an.

Quelles études avez-vous suivies pour accéder à votre profession ?

J’ai étudié le secrétariat de direction à l’Ecole Supérieure d’Affaires et de Secrétariat.

Quel a été votre parcours professionnel ?

J’ai tenu un restaurant à Bruxelles pendant six ans, mais les horaires étaient peu conciliables avec une vie de famille. J’ai donc décidé de changer d’orientation professionnelle. Après mes études, j’ai été engagée comme secrétaire pour une société de restauration collective. J’étais à la réception, je gérais les appels et le courrier et j’effectuais des traductions. Puis, j’ai été secrétaire du directeur général d’une société de cosmétiques pendant sept ans. Je gérais le secrétariat, les agendas, les commandes, les problèmes des clients. Je m’occupais des traductions et des comptes rendus de réunions. J’organisais aussi des salons professionnels. Ensuite, j’ai travaillé pendant six ans comme assistante du département commercial dans une société d’informatique. J’y effectuais des tâches de secrétariat, de traduction et d’organisation, mais j’y étais également chargée des offres d’informatisation faites aux sociétés, de la prospection et du suivi des clients. J’ai aussi été « executive assistant » pour une société de défense d’actionnaires minoritaires. J’ai eu quelques autres expériences professionnelles courtes, puis je suis entrée chez Fortis Banque comme « assistante du CEO Retail Banking » puis comme « assistante manager HR Financials & Planning ».

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Les études n’étaient pas trop longues et les débouchés étaient nombreux. De plus, les horaires de travail me plaisaient. A cette époque, j’étais divorcée et j’élevais seule mes deux enfants. Les horaires d’un restaurant étaient difficilement conciliables avec ma vie de mère de famille. J’étais déjà parfaite bilingue français/néerlandais. 

Que diriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans cette voie ?

Je lui dirais de foncer. Il y a plein d’opportunités d’emploi dans ce domaine. Il faut juste bien réfléchir avant de choisir un secteur et une société !

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.