Odile Farber,
General Manager Dominique Models Agency

Interview réalisée en août 2014

Quel est votre parcours ?

J'ai commencé par travailler dans un magazine de mode (supplément belge du Elle France et du Vogue) et je suis arrivée à l'agence Dominique en 1988.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de travailler dans le milieu de la mode ?

Ce sont les hasards de la vie qui m'ont amenée à ce métier et je n'échangerais pas

En quoi consiste concrètement votre métier?

Nous sommes intermédiaires entre les mannequins et les clients, nous nous occupons de l'image, du planning et de la promotion des mannequins et faisons des propositions aux clients, négocions les tarifs et les droits, organisons hôtels, avions et autres facilités.

Existe-t-il différents types d’agences en Belgique ? Quelle est la particularité de la vôtre?

Il y a des agences plus "people" ou "casting de rue". Nous nous occupons de faire des carrières internationales, nous avons plusieurs mannequins dans le top 50 du site models.com et nous nous occupons d'elles et d'eux au quotidien. Chaque demande passe par chez nous.

Quelles sont les différentes façons de recruter un mannequin ?

Nous recevons de nombreuses candidatures spontanées par email (parfois une centaine par jour) et avons aussi des scouters qui vont dans les rues, dans les festivals, dans les galeries commerçantes.

Quelle est votre clientèle principale ?

Tous les clients mode, catalogue, éditorial, défilé, principalement de Belgique, France et Hollande et aussi d'autres pays.

Quelles sont, d’après vous, les qualités à posséder pour exercer ce métier ?

Polyvalence et maîtrise des langues, beaucoup de psychologie aussi, être bonne commerçante, savoir défendre un budget.

Etes-vous amenée à travailler à l’étranger ?

Je voyage pour rencontrer les clients et aussi rencontrer les agences étrangères avec lesquelles nous collaborons.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans votre métier ?

Trouver le bon mannequin au bon moment et à l'heure actuelle, essayer de défendre les tarifs dans un milieu en grande crise économique.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui voudrait se lancer dans le milieu ?

Etonnamment, ce n'est pas un métier très glamour. Il y a beaucoup d'administratif à gérer donc faire un stage pour découvrir ce qu'est réellement ce métier est le meilleur conseil. 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.