Siep Logo

Agent·e du Service Général de Renseignements et de Sécurité

Sécurité / Armée
Sécurité / Protection & surveillance

Mise à jour 28/06/2012

Les agents de ce service exercent dans la discrétion afin de garantir la sécurité des Belges expatriés et pour prévenir des menaces militaires étrangères. Ils sont dès lors tenus au secret professionnel. Les effectifs et l'organigramme du SGRS sont secrets. Le SGRS se tient à l'écart de la vie publique.

Les attachés militaires des ambassades et les agents du SGRS récoltent des informations par avion, par satellites, par captages à rayons infrarouges. Ils les disposent ensuite sur des cartes en 2 ou 3 dimensions. Ils travaillent principalement dans les régions où opèrent des troupes belges et où résident beaucoup d'expatriés.

Il est important de souligner que l'entrée dans un service secret est soumise à un sévère filtrage. Une fois engagé, les agents sont chargés soit de dénicher des informations utiles, d'effectuer une analyse critique des sources et d'en faire des synthèses pertinentes, soit de récolter les informations directement sur le terrain.

Pour l'accomplissement de ses missions, le SGRS dispose de quatre Divisions subordonnées.

La Division du Renseignement

La Division du Renseignement du SGRS a pour missions : de rechercher, d'analyser et de traiter le renseignement relatif à toute activité qui menace ou pourrait menacer l'intégrité du territoire national, les plans de défense militaires, l'accomplissement des missions de la Défense, la sécurité des ressortissants belges à l'étranger ou tout autre intérêt fondamental du pays.

La Division du Renseignement du SGRS est donc responsable du recueil du renseignement, aussi bien sur le plan stratégique qu'opérationnel. Dans ce cadre, la recherche du renseignement est essentiellement axée sur l'étranger. Le renseignement stratégique vient en appui du processus de prise de décision des responsables politico-militaires.

Le renseignement opérationnel est principalement destiné aux Composantes, et selon le cas, aux commandants d'unités en opération extérieure.

La Division Sécurité

La Division Sécurité du SGRS est chargée de la sécurité militaire du personnel appartenant au département de la Défense, ainsi que de la sécurité des installations militaires, de l'armement, des munitions, des équipements, des plans et documents et des systèmes informatiques et de communication.

Cette mission porte également sur la protection du secret lié aux engagements internationaux de la Belgique ou lié à l'accomplissement des missions de la Défense. La Division Sécurité est également responsable de l'exécution d'enquêtes de sécurité, précédant l'octroi d'une habilitation de sécurité. Une telle habilitation est requise pour la prise de connaissance d'informations classifiées. Ces habilitations peuvent être délivrées au personnel militaire ou civil du département de la Défense ou, dans le cadre d'un contrat commercial, au personnel d'une firme privée.

Toutes les activités liées à la sécurité sont centrées sur nos propres Forces armées et sur les installations militaires alliées en Belgique. Si nécessaire, elles peuvent être exercées au profit d'unités belges qui sont déployées à l'étranger.

La Division du Renseignement de Sécurité

Le SGRS emploie des militaires et des civils (inspecteurs et commissaires) pour recueillir des informations auprès de « contacts humains » dans le cadre de la contre-ingérence : rechercher, collecter et exploiter toute information en matière d'espionnage, sabotage, terrorisme et subversion qui forme ou peut former une menace pour les intérêts de la Défense, l'exécution des missions de la Défense ou les plans de défense militaires.

La Division Appui

La Division Appui a pour missions : l'appui général dans le domaine du personnel et des finances, de la sécurité interne, du training, de la logistique et du transport ainsi que des systèmes d'information et de communications ; les contacts avec les attachés de défense belges et étrangers y compris leur soutien pratique ; la planification, la programmation et le contrôle des moyens financiers alloués au SGRS.

 

Compétences & actions

Les professionnels doivent être à jour dans les connaissances technico-militaires du terrain et des équipements des autres parties à un conflit.

Savoir-être

Il doit se montrer discret. Le travail de renseignement se prépare longtemps à l'avance. Les agents sont censés détecter des phénomènes imprévisibles, ce qui demande de l'imagination. En effet, ils doivent essayer de se mettre dans la peau des adversaires souvent insaisissables et envisager tous les scénarios, y compris les plus fous. Ce n'est pas une science exacte. Les renseignements se fondent sur des hypothèses. De bonnes appréciations des situations peuvent sauver des vies.

Cadre professionnel

Le Service Général de Renseignements et de Sécurité est le service de sécurité et de renseignements militaire de la Belgique. Il est sous la tutelle du ministre de la Défense.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.