Depuis l’Antiquité, l’homme construit des égouts pour se débarrasser des eaux usées. Avant, ces évacuations étaient à ciel ouvert, ce qui causait de graves problèmes de santé publique. Au XIXème siècle, les villes construisirent des réseaux souterrains qui débouchèrent, non plus sur des cours d’eau, mais dans des récepteurs prévus à cet effet.

Nos égouts récoltent les eaux usées mais aussi l’eau de pluie, ce qui nous évite la majorité des inondations. Ces deux eaux se sont longtemps rejointes dans les mêmes canalisations mais, à l’heure actuelle, la tendance est aux réseaux « séparatifs ». En effet, la pluie est moins polluée et ne nécessite pas les mêmes traitements.

Les eaux récoltées s’écoulent dans un collecteur. Si la pente du terrain n’est pas suffisante, on installe des stations de pompage et des conduites sous pression pour amener l’eau à la station d’épuration.

L’égoutier est chargé de l’entretien de ce réseau d’évacuation des eaux usées et de pluie (tuyaux, raccordements, regards [1] , branchements, siphons…). Il visite et inspecte les égouts afin de détecter les problèmes, parfois à l’aide d’une caméra téléguidée dont il interprète les images. Il veille au bon état des canalisations : il les nettoie, colmate les fuites, effectue d’éventuels curages et de petites réparations. En cas d’obstruction, il débouche l’égout à l’aide d’une pelle, d’un godet ou d’une hydrocureuse [2].

[1] Fermeture d’un accès à l’égout

[2] Sortes de pompe et citerne mobiles permettant d’aspirer ou d’envoyer de l’eau à forte pression

 

Compétences & actions

  • Maîtrise des techniques d’entretien des égouts
  • Manipulation d’outils spécifiques (caméra téléguidée, outils mécaniques et hydrauliques à haute pression, etc.)
  • Lecture de plans

Savoir-être

  • Respect des consignes de sécurité
  • Respect de l’environnement
  • Bonne condition physique
  • Habileté manuelle
  • Autonomie
  • Vigilance

Cadre professionnel

Toujours en équipe pour éviter les accidents, il travaille sous la voirie et dans les stations de pompage et de relèvement. Il passe donc de longues heures sans air frais ni lumière du jour. Ses gestes sont répétitifs. Il peut être en contact avec des gaz toxiques ou des produits chimiques.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.