Les foreurs creusent des trous pour l'installation d'édifices, pour construire des puits, des tunnels ou des passages souterrains. Ils prennent des échantillons de sol aux fins d'analyses géologiques et forent des trous dans le roc pour y couler du ciment ou y insérer des explosifs. Le matériel utilisé dans cette gamme de fonctions va du marteau piqueur à la foreuse montée sur camion, en passant par la foreuse rotative. Le travail de forage est très spécialisé et exige de l'expérience.

On retrouve également le foreur dans le domaine de l'eau :

L’hydrogéologue cherche l’eau et le foreur la trouve. Il ne creuse pas au hasard mais applique un plan de forage préétabli afin d’accéder à une nappe phréatique. Le programme défini par l’ingénieur lui indique le diamètre et la profondeur du trou à réaliser en fonction du débit prévu. Il traverse différentes couches, ce qui peut représenter une dizaine de mètres comme plus d’un kilomètre de profondeur. Parfois, il creuse « à l’aveugle » et ne sait absolument pas sur quoi il va tomber. Il adapte son travail à la composition du sol. Il utilise un marteau piqueur, une foreuse rotative ou une foreuse montée sur camion.

Ensuite, il procède au tubage et au raccordement de ces tubes entre eux et au placement d’une crépine pour filtrer l’eau extraite. Il isole le tubage et obture son accès afin d’éviter toute infiltration (eaux de surface, sable, saletés, etc.).

Puis il injecte de l’air comprimé dans les tuyaux pour faire jaillir l’eau de source. Enfin, il installe une pompe pour amener l’eau en surface.

Il répare aussi les installations existantes et remplace les pompes défectueuses. Il inspecte les installations à l’aide d’une caméra submersible, teste les débits et mesure la perméabilité.

 

Compétences & actions

  • Connaissances en géologie et en hydrologie
  • Connaissance et maniement des foreuses
  • Connaissances en mécanique
  • Savoir souder
  • Posséder le permis de conduire
  • Expérience dans le domaine

Savoir-être

  • Respect de l'environnement
  • Respect des normes d'hygiène et de sécurité
  • Bonne condition physique
  • Mobilité
  • Autonomie
  • Esprit d'aventure
  • Aimer travailler à l'extérieur

Cadre professionnel

Ce métier est assez rare en Belgique, bien qu’il existe des entreprises spécialisées en forage. Les chantiers de forage sont commandés par des sociétés de distribution d’eau mais aussi par des industries. Le foreur est un itinérant. Les chantiers le conduisent parfois à l’étranger. Son travail s’effectue en plein air, par tous les temps ou sous la terre. Il peut être payé à l’heure ou au mètre foré. Chaque chantier est différent et le confronte à de nouveaux problèmes.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Néanmoins, des connaissances et des compétences en soudure, en mécanique, en conduite d’engins et en travaux publics sont généralement requises.

Nous vous invitons aussi à découvrir les formations menant au métier Ouvrier·ère de l'extraction minière ou pétrolière.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.