Le sociologue effectue des recherches en vue de décrire, analyser, expliquer ou résoudre des phénomènes sociaux relatifs à l’organisation de la vie en société ainsi qu’à l’interaction des personnes au sein des diverses structures sociales (famille, parenté, communautés d’appartenance scolaire, urbaine, ethnique, professionnelle, politique, etc.). Selon son champ de spécialisation et son milieu de travail (université, organisme communautaire, fonction publique, entreprise privée), il s’intéresse à différents enjeux de société actuels (inégalités, interculturalité, éducation, mondialisation, évolution des institutions, etc.), mais également à des phénomènes sociaux nouveaux (Internet et ses usages, le développement durable, les pratiques culturelles, etc.).

Par certains côtés, sa fonction s’apparente à celle d’un véritable enquêteur. Quels que soient ses sujets d’études, les méthodes qu’il utilise sont le plus souvent les mêmes : il définit le champ, recueille des données et explore des recherches qui auraient déjà été menées sur le sujet puis il élabore son propre schéma d’enquête au travers de questionnaires ou d’entretiens avec les acteurs de terrain. Auprès d’eux, il récolte les informations, traite les données, analyse les résultats puis produit un rapport pour présenter des voies de solution au problème étudié ou fait des recommandations visant à orienter l’action des divers intervenants. Il s’efforce de faire une analyse critique de la situation afin de pouvoir porter un jugement éclairé et fondé. Bien évidemment, il communique ses résultats au commanditaire mais aussi, éventuellement, au public (via les médias, des colloques, etc.). Cette dernière étape demande de véritables qualités rédactionnelles.

Enquêteur du social, le sociologue ne cesse de s’interroger sur la société, cherche à comprendre son mode de fonctionnement en allant plus loin que les idées préconçues ou les explications toutes faites.

Il peut étudier de petits groupes (la famille, un groupe d’amis, etc.) mais aussi des plus importants (les jeunes, des professionnels d’un même secteur, un groupe ethnique, etc.). Cette science entretient beaucoup de liens avec d’autres spécialités : histoire, économie, anthropologie, psychologie, statistique, etc.

 

Compétences & actions

  • Pouvoir mener des enquêtes
  • Culture générale socio-politique
  • Bonne connaissance du champ social
  • Compétence d’analyse des enjeux sociaux
  • Pouvoir mener des interviews et récolter des données
  • Analyser de résultats statistiques
  • Capacités rédactionnelles

Savoir-être

  • Rigueur et méthode
  • Curiosité
  • Sens du contact, de l’écoute et du dialogue
  • Pouvoir s’adapter à des publics variés
  • Sens de la pédagogie
  • Capable de mettre de côté ses propres préjugés

Cadre professionnel

Le statut du sociologue dépend de son secteur d’activité. Il peut exercer dans des lieux de recherche et d’analyse et notamment dans des bureaux d’études ou de consulting mais aussi et surtout dans lieux académiques telles que les universités.

Le sociologue se retrouve aussi auprès des administrations publiques où sa connaissance de la vie sociale est particulièrement utile. Ses compétences d’analyse critique, de compréhension des contextes étrangers, des dynamiques sociales sont très appréciées par les organisations actives dans la coopération au développement et, plus largement, par les associations, syndicats et organismes de formation.

Ses capacités d’investigation, sa culture générale, ses connaissances en récolte de données et en traitement de l’information peuvent faire du sociologue un très bon journaliste. Enfin, il peut aussi espérer trouver de l’emploi dans l’enseignement et plus particulièrement dans les options "sociales".

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.