Siep Logo

Technicien·ne thermicien·ne

Technique & industrie / Chaud & froid

Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Mise à jour 30/07/2015

Le technicien en énergie thermique peut travailler à la conception, à l’installation, au réglage, à la maintenance (préventive ou curative) ou à la modification d’installations calorifiques (chauffages, centrales thermiques, climatisation, etc.). Généralement, la plupart de ces techniciens travaillent au montage et à la maintenance de ces équipements. Ce secteur est en plein essor depuis quelques années par le souci croissant de la rentabilité des installations, de la maîtrise et de l’économie d’énergie.

Selon qu’il travaille à la conception,à l’installation ou à la maintenance des équipements, le technicien thermicien accomplira des tâches différentes. En voici un bref aperçu :

  • conception : en bureau d’études, le technicien thermicien travaille à la réalisation du projet d’installation. Il doit tout d’abord étudier le cahier des charges établi en fonction des impératifs techniques.En collaboration avec d’autres spécialistes, il va réaliser les plans, les schémas et le dossier technique. Le dossier comprend l'explication des composants, du fonctionnement ainsi que des données spécifiques (les matériaux entrant dans la composition, la puissance de l’ensemble, l’énergie utilisée, etc.). Le technicien réalise les prototypes virtuels à l’aide des logiciels de CFAO (Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur). Son travail sera transmis aux différentes équipes chargées de réaliser l’installation (fabrication des pièces et montage).
  • installation : en atelier ou directement sur chantier, le technicien assemble les composants, effectue les raccordements et les branchements mécaniques, électriques, électroniques, hydrauliques, etc. L'assemblage terminé,il teste l'équipement et apporte d’éventuelles modifications. Il réalise ensuite le réglage et la mise en service. Dans certains cas, il collabore à la réalisation d’un dossier d’utilisation et de planification de maintenance.
  • maintenance : le technicien de maintenance veille au bon fonctionnement des équipements techniques de chauffage, de climatisation ou de ventilation d'un bâtiment. Il travaille sur un ou plusieurs sites pour le(s)quel(s)il planifie les opérations d'entretien, réalise différentes interventions, des prélèvements, des mesures utiles pour un diagnostic préventif des pannes (maintenance préventive). Il assure aussi l'assistance technique en cas de panne (détecter l'origine du problème, établir un devis, commander des pièces, réaliser la réparation, remettre l'appareil en service, etc.). C'est ce qu'on appelle la maintenance curative. Enfin, le technicien de maintenance peut proposer une amélioration des installations et effectuer les modifications pour augmenter le rendement, réduire la consommation d'énergie, etc.
 

Compétences & actions

  • Aptitude à lire et interpréter des schémas et plans techniques
  • Aptitude à l'utilisation des logiciels (en bureau d'étude comme en maintenance)
  • Connaissances théoriques et aptitudes pratiques en mécanique, électricité, électronique, physique thermique et hydraulique
  • Connaissance des procédés de soudage
  • Aptitudes de soudage (raccordements de conduits et de tubes)
  • Connaissance de l'anglais
  • Connaissance et respect des normes et règles de sécurités
  • Facultés d'analyse
  • Esprit logique
  • Aptitudes de planification
  • Aptitude à intervenir rapidement de manière adéquate

Savoir-être

  • Autonomie
  • Sens du contact clientèle
  • Sens des responsabilités
  • Aptitude à travailler en équipe
  • Méthodique
  • Organisé
  • Communicatif
  • Résistance au stress
  • Aptitudes de concentration
  • Ingénieux
  • Facilité d'adaptation
  • Goût d'apprendre de nouvelles choses

Cadre professionnel

Le technicien thermicien peut, selon son niveau de formation et l'expérience acquise, travailler en bureau d'études, à la fabrication et au montage du matériel, à l'installation et à la maintenance ou éventuellement en tant que technico-commercial. Il exerce son activité soit en atelier soit directement sur les chantiers. Selon le lieu de travail, il peut prester des horaires de jour, de nuit, parfois en régime "à pause".

Autres appellations : Diagnosticien·ne énergétique, Dépanneur·euse en installations thermiques, Technicien·ne de maintenance en chauffage, Technicien·ne d'exploitation en génie climatique
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.