Travailler pour financer ses études

Posté le 07/06/2012  —  Actualité précédente / suivante

En dehors des jobs d’été, de nombreux jeunes doivent également travailler tout au long de l’année afin de financer leur scolarité. Selon une étude de Randstad, environ 420.000 jeunes ont exercé une activité rémunérée en 2011.

Si la plupart des dépenses concernent l’achat de vêtements, le financement des vacances ou du GSM, l’informatique, les déplacements, l’épargne ou encore les loisirs, les études sont également concernées. La part du salaire accordée à ce poste avoisine les 4% et 19% des jeunes affirment consacrer leurs revenus à leur scolarité. Les raisons sont multiples : pas de soutien familial, endettement des parents, complément à la bourse, etc. Ce cumul travail-école n’est pas simple à gérer et de nombreux étudiants redoublent ou sont contraints d’abandonner l’école pour pouvoir travailler à temps plein.

Une étude menée par la Ligue des Familles en 2011 évalue le coût des études à près de 8.000 euros par an, en moyenne et par étudiant. Cette somme couvre le minerval, le transport, le logement, l’alimentation, etc.

Studeo, Le magazine de l’étudiant, supplément Le Soir, 7 juin 2012 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus