Vers une pénurie de pompiers volontaires?

Posté le 06/04/2021  —  Actualité précédente / suivante

Suite à la réforme de 2015, le nombre de pompiers volontaires a fortement baissé, ce qui laisse craindre une pénurie dans les prochaines années.

En effet, l'effectif volontaire est passé de 12 000 en 2015 à 10 888 en 2020, soit une baisse de 10% en cinq ans, là où le nombre de pompiers professionnels a augmenté de 7,8%.

Les difficultés de recrutement peuvent s'expliquer par un renforcement de la formation, qui dure 300 heures avec 100 heures de disponibilité par mois. La formation théorique et pratique est organisée tous les samedis et une soirée par semaine, ce qui peut être compliqué et lourd pour des personnes qui ont généralement une activité professionnelle par ailleurs.

Consciente du problème, la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, souhaite rendre le statut de pompier volontaire plus attrayant et apporter des améliorations à la formation. Une des propositions des principaux intéressés consiste en un phasage de la formation, ce qui permettrait à un pompier volontaire de pouvoir aller en intervention après 120h de formation (au lieu de 260h) puis de se perfectionner.

L'Avenir, 6 avril 2021

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus