Siep Logo

Assistant·e de surveillance pénitentiaire

Sécurité / Protection & surveillance

Mise à jour 25/05/2018
Par souci de lisibilité, nous avons pris le parti de ne pas écrire le féminin et le masculin du métier dans ce texte. Seul le titre est inclusif.

De jour comme de nuit, l’assistant de surveillance pénitentiaire accomplit deux grandes missions. D’une part, il assure le maintien de l’ordre dans un établissement pénitentiaire pour éviter tout risque d’émeute ou d’évasion qui mettrait en danger la sécurité des détenus mais aussi des citoyens. L’assistant de surveillance pénitentiaire surveille en permanence les détenus, effectue des rondes, inspecte les cellules, réalise les fouilles corporelles, procède à l’ouverture et à la fermeture des portes, fait respecter les règlements et la discipline, gère les conflits. Il doit faire preuve de vigilance pour repérer tout objet dangereux ou illégal (ex. : couteau, GSM, etc.) et toute activité interdite. Il contrôle également les visites au parloir et rapporte à la direction tout problème survenu et porté à sa connaissance. Au besoin, il escorte aussi les personnes détenues au tribunal ou chez le médecin.

D’autre part, l’assistant de surveillance pénitentiaire gère l’organisation de la vie quotidienne au sein de la prison. Il se charge du contrôle au moment du réveil, de la distribution des repas, des douches, de l’attribution des travaux journaliers aux détenus, de l’animation d’activités sportives ou culturelles. Il vérifie aussi le courrier et les colis postaux et gère les appels téléphoniques.

Enfin, il contribue quotidiennement à la réinsertion sociale des prisonniers, en maintenant un contact humain avec les détenus. Par exemple, l’assistant de surveillance pénitentiaire accompagne les détenus dans leurs diverses démarches administratives, écoute et transmet leurs requêtes aux services responsables.

 

Compétences & actions

  • Maintenir la sécurité
  • Anticiper et évaluer les risques d’une situation
  • Réagir rapidement en présence d’un événement soudain
  • Gérer les conflits
  • Instaurer des conditions de vie humaines dans le milieu carcéral
  • Gérer les activités quotidiennes au sein de la prison
  • Communiquer les évènements survenus à ses collègues et/ou à son supérieur hiérarchique
  • Parler une ou plusieurs langues étrangères au vu de la diversité culturelle au sein des prisons

Savoir-être

  • Autorité
  • Sang-froid
  • Respect
  • Collaboration avec l’équipe
  • Résistance au stress
  • Intégrité et loyauté
  • Calme
  • Bonne condition physique

Cadre professionnel

La Belgique compte 34 établissements pénitentiaires, répartis entre la Wallonie (16), la Flandre (16) et Bruxelles (2).

Il existe des « maisons d’arrêt » et des « maisons de peine ».

Les maisons d’arrêt  sont des prisons destinées aux prévenus en attente de jugement, aux condamnés à de courtes peines ou aux condamnés en attente d’être transférés dans une maison de peine.

Les maisons de peine hébergent les condamnés qui ont été jugés et qui purgent leur peine. Il en existe 3 types en Belgique selon le niveau sécurité mis en place : les établissements fermés, semi-ouverts et ouverts.

Comme les détenus sont surveillés 7 jours sur 7, de jour comme de nuit, les horaires de l’assistant de surveillance sont variables, en équipe du matin, d’après-midi ou de nuit, durant les week-ends et les jours fériés.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour exercer ce métier. Il faut être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur. A défaut, le candidat devra réussir une épreuve qui permettra de démontrer qu'il est en mesure d’occuper une fonction du niveau de l’enseignement secondaire supérieur. Le candidat sera formé au Centre de Formation du Personnel Pénitentiaire.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Gardien·ne de prison, Surveillant·e de prison

12 commentaires

Kevin - Il y a 4 mois

Bonjour, 

Je viens de consulter la fiche d''information du métier et cela m' intéresserait énormément de pouvoir obtenir de plus amples renseignements quant aux différentes procédures de sélections et formation. 

Est-ce que la procédure de sélection a lieu une ou plusieurs par an ? La fonction, est-elle représentée lors de différents salon de l'emploi à Bruxelles et/ou Wallonie ? 

Merci d'avance et meilleurs voeux à tous vos adhérants ¬¬

SIEP - Il y a 4 mois

Bonjour Kevin,

Vous trouverez plus d'information sur les sites https://justice.belgium.be/fr/travailler_en_prison et https://travaillerpour.be/fr. N'hésitez pas à utiliser les onglets "contact" pour poser toutes vos questions. 

Meilleurs voeux également

Lisa - Il y a 7 mois

Bonjour, 

Je suis fortement intéressée par le métier d'agent pénitentiaire. J'ai un CESS qualifiquatif, spécifique à l'aide et soins aux personnes et j'ai également le diplôme d'aide soignante, ainsi que secouriste. Mais je suis Française. Dois je obligatoirement demander la nationalité belge? Cela fait près de 24 ans que je suis arrivée en Belgique. Merci beaucoup!

SIEP - Il y a 7 mois

Bonjour Lisa,

Pour être assistante de surveillance pénitentiaire, il faut réussir des épreuves de sélection. Si vous êtes lauréate de cette sélection, vous devrez – pour exercer la fonction – remplir les conditions suivantes à la date d'affectation : 

  • être belge
  • jouir des droits civils et politiques
  • avoir une conduite conforme aux exigences de la fonction visée.

Donc, oui, il sera nécessaire de demander la nationalité belge. Vous trouverez plus d'informations sur cette démarche sur le site du SPF Justice.

Bonne journée.

Bourguignon louise - Il y a 11 mois

Bonjour, 

Étant inscrite au test d assistantes pénitentiaire, lundi, je me demande ce qu'il faut savoir où étudié?

D'avance merci

Bourguignon louise 

SIEP - Il y a 11 mois

Bonjour,

Il existe différentes épreuves à passer et vous trouverez les informations à ce sujet sur le site du Selor.

Bonne journée.

Triregno - Il y a 1 an

Bonjour, 

Dans un offre d'emploi pour ce métier, il est requis comme condition " être physiquement apte à exercer la fonction ". Est-ce qu'il y a des conditions physiques prévues ? J'ai une myopie, je ne sais pas si je réponds à cette condition. 

Merci 

SIEP - Il y a 1 an

Bonjour,

Sur le site du selor, il y a toujours une personne de contact à joindre pour toute information supplémentaire relative à l'offre d'emploi. N'hésitez donc pas à contacter cette personne pour en connaître plus sur les critères médicaux qui seront pris en compte.

Bonne journée.

Haulotte - Il y a 1 an

Bonjour, 

J'ai entendu dire qu'on pouvait rentrer en temps qu'agent pénitentiare sans forcément passé par le Selor, sur quel site dois-je me rendre ou qui devrai-je contacter ? 

Merci d'avance pour votre réponse 

SIEP - Il y a 1 an

Bonjour,

Selon le SPF Justice, il est nécessaire de s'inscrire à la procédure de sélection du Selor, le bureau de sélection de l’administration fédérale, pour accéder à la fonction d'assistant·e de surveillance pénitentiaire. Il n'y a pas d'autre procédure.

Bonne journée.

Abakrim - Il y a 1 an

Bonjour 

Je suis en possession d'un cess j'aimerais travailler en tant qu'agent pénitencier....

Je suis inscrit  sur le site selor mais je ne trouve pas comment m'inscrire  pour passer les test :/ 

Savez-vous m'aider  peut-être  ?

Merci d'avance 

SIEP - Il y a 1 an

Bonjour, Un assistent virtuel est à votre disposition sur la page Contact du site SELOR. Vous trouverez au bas de la page renseignée un Chatbot du nom de BEA qui sera en mesure de vous renseigner en répondant à vos différentes questions. 

Publier un commentaire

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.