Covid : quand les infirmiers deviennent frotteurs

Posté le 13/10/2020  —  Actualité précédente / suivante

La pandémie de Covid-19 a entraîné l'apparition de nouveaux métiers, dont celui de frotteur. Réservée au personnel soignant, cette tâche consiste à réaliser les frottis nasopharyngés pour dépister le virus.

A raison d'environ 250 dépistages par jour, le travail du frotteur est relativement répétitif et nécessite de répéter les mêmes consignes à longueur de journées.

Si beaucoup estiment que les infirmiers sont surqualifiés pour ce type de tâches, leur rôle est aussi d'informer et de répondre aux questions de la population sur le virus et les gestes à mettre en place pour se protéger.

Généralement, les infirmiers partagent leur temps entre les centres de dépistage et leur travail habituel en milieu hospitalier, ils n'exercent donc pas cette activité à temps plein. 

Créé pour répondre à l'urgence sanitaire, le job de frotteur est une activité ponctuelle qui devrait disparaitre avec le virus.

Guide social, 13 octobre 2020

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.