Siep Logo

Infirmier·ère

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec SIA - Mise à jour 30/07/2015

L'infirmier identifie les besoins des gens en matière de santé, planifie et prodigue les soins nécessaires au rétablissement ou au maintien de leur bien-être.Il surveille l'état de santé de la personne, lui administre les traitements et les médicaments selon l'ordonnance du médecin,observe ses réactions et tient un dossier médical afin d'informer le médecin.
Il a le souci de surveiller attentivement les réactions de la personne au traitement ou aux médicaments afin de prévenir les personnes responsables en cas de problème et de permettre d'apporter les changements ou rectification aux soins de santé.Il a aussi un rôle d'information et de conseil.

L'infirmier peut avoir différentes fonctions :

L'infirmier conseil

L'infirmier conseil a acquis par ses études, spécialisation, formation permanente et son expérience professionnelle, une expertise dans un domaine clinique de soins infirmiers qu'il met à disposition de l'ensemble de l'institution. Les domaines actuellement couverts sont :

  • la clinique du diabète
  • la clinique de la mère et de l'enfant
  • la clinique de la douleur et les soins palliatifs
  • la clinique des soins d'escarres
  • l'éducation des patients
  • la stomathérapie et les soins de plaies

L'infirmier relais

L'infirmier relais s'intéresse à un domaine particulier des soins infirmiers ou de la gestion et devient un répondant pour son équipe dans ce domaine particulier, mais aussi pour le service qui centralise cette fonction dans l'institution :

  • l'éducation des patients
  • l'hygiène hospitalière
  • l'alimentation parentérale
  • les soins aux stomies
  • les soins d'escarres
  • le RIM
  • le matériel biomédical
  • l'arrêt du tabac
  • les soins aux patients asthmatiques
  • les soins aux patients diabétiques
  • l'encadrement des étudiants en stage et les relations avec les professeurs de pratique professionnelle

L'infirmier guide

L'infirmier guide assure la guidance des étudiants dans le cadre des soins aux patients dont il a la charge.

Sources : http://www.ulb.ac.be/erasme/fr/services/infirmier/

L'infirmier peut être spécialisé dans un service en particulier (pédiatrie, gériatrie, oncologie, soins intensifs,etc.).

 

Compétences & actions

L’infirmier reçoit un enseignement théorique et clinique qui vise a former des infirmier(ère)s polyvalent(e)s aptes à travailler dans les différents services de soins médicaux et chirurgicaux en milieu hospitalier ou extra hospitalier.

Il est responsable d’actes techniques de surveillance, de prévention, d’administration de médicaments et de divers soins confiés par le médecin.

Ce métier demande d’énormes ressources d’énergie physique et nerveuse, ainsi qu'une excellente santé. L'infirmier s'adapte également régulièrement aux progrès technologiques et scientifiques en adoptant des techniques plus performantes.

Savoir-être

  • Polyvalence
  • Etre disponible pour le patient et sa famille
  • Etre à l’écoute du patient
  • Etre accueillant
  • Etre capable de surmonter le décès d’un patient

L'infirmier peut être amené à aider le malade à affronter la maladie ou la mort, à chercher le meilleur confort pour lui et sa famille, à le rassurer.

Il devra également encadrer la famille, répondre à leurs questions et se montrer disponible.

Cadre professionnel

Le secteur hospitalier souffre d’une pénurie d’infirmiers. Ces vingt dernières années, le métier d’infirmier à fort évolué. Il est à la fois plus exigeant et plus valorisant (les médecins délèguent davantage), mais aussi plus fatigant.

Dans les hôpitaux, la diminution de la durée de séjour entraîne une surcharge de travail et un investissement psychologique accru pour le personnel infirmier. La rotation plus rapide des malades et le raccourcissement des périodes de convalescence signifient plus de soins pointus, plus de tâches lourdes et moins de temps consacré à l’écoute du patient.

La nature et la diversité du travail dépendent d'une série de facteurs, dont la personnalité de l’infirmier et le type d’établissement. Certains aiment travailler seuls tandis que d’autres préfèrent le travail en équipe ; certains affectionnent des contacts permanents tandis que d’autres mettent l’accent sur la technicité, etc.

Quant à l’organisation du travail, certains préfèrent des horaires de travail régulier tandis que d’autres privilégient le travail en «shift», très répandu dans la plupart des services et des établissements.

Être infirmier aujourd’hui est synonyme de sécurité d’emploi grâce au vieillissement de la population, ainsi qu’à l’apparition continuelle de nouvelles technologies et de nouvelles spécialisations.

Ce métier est aussi plus rémunérateur qu’on ne le pense. Les salaires des infirmiers sont plutôt avantagés par rapport aux autres secteurs, puisqu’au salaire de base s'ajoute une série de primes complémentaires pour les gardes, les prestations de nuit et de week-end.

Grâce à sa formation de base, à la fois théorique et pratique, l’infirmier dispose des aptitudes suffisantes pour démarrer dans des cadres professionnels divers.

Les débouchés, eux, sont nombreux :

  • Hôpitaux
    Un infirmier est presque toujours associé à un hôpital. Mais le mot «hôpital» revêt une réalité complexe et un infirmier peut travailler au sein de différents services :

    - Dans le service des consultations, où il assiste directement les médecins
    - Dans les services «critiques» (urgences, soins intensifs, opérations, etc.), où il pose essentiellement des actes techniques
    - Dans les autres services tels que les unités de chirurgie, de médecine interne, de gériatrie, de pédiatrie, unité stérile, où il prodigue aux patients tout un ensemble de soins. C'est là que les contacts avec le patient sont les plus nombreux
    Il est également possible de travailler en clinique de jour (hospitalisation d'un jour suite à une intervention chirurgicale) ou dans une polyclinique (au service prélèvement,par exemple).

  • A domicile 
    Il y a deux manières de pratiquer les soins infirmiers à domicile :
    - soit en tant que salarié au service d’un organisme de soins à domicile : les plus connus sont la Croix Jaune et Blanche (Mutualités chrétiennes) et son pendant socialiste le C.S.D. (Centre de Soins à Domicile)
    - soit en tant qu’indépendant : les indépendants font entendre leur voix dans diverses associations formant l’Union Générale des Infirmiers de Belgique : deux associations néerlandophones et deux francophones (A.C.N. et F.N.I.B.)
    Le paysage des infirmiers indépendants pratiquant les soins à domicile à été transformé depuis le 1er avril 1991. Hier, les infirmiers indépendants étaient payés à l’acte (à la prestation). Aujourd’hui, pour un certain type de patients (cas lourds) les infirmiers sont payé selon un montant forfaitaire selon le niveau de dépendance du patient. 
  • Maisons de repos / MRS (Maison de repos et de soins) 
    Dans les maisons de repos ainsi que dans les maisons de repos et de soins, séjournent des personnes âgées qui ont besoin d'aide pour accomplir les actes de la vie quotidienne et / ou qui sont atteintes d'une maladie chronique. Les infirmiers évaluent, d'une part, les besoins des résidents et d'autre part, coordonnent le travail des auxiliaires. L'accent est mis principalement sur les soins de base et sur les soins spécifiques aux patients âgés. 
  • Soins à domicile 
    Dans les soins à domicile, l’infirmier a principalement affaire à trois types de patients : 

    - Patients qui ont séjourné à l'hôpital, se remettent d'une opération / maladie et nécessitent encore des soins infirmiers spécifiques
    - Personnes âgées qui peuvent continuer à vivre à la maison, grâce à l'aide des infirmiers
    - Patients qui bénéficient de soins palliatifs

    Il y a une tendance à traiter les patients (y compris ceux qui nécessitent des soins palliatifs) aussi longtemps que possible à la maison. Un suivi intensif des infirmiers à domicile est, par conséquent, nécessaire. L’infirmier à domicile travaille soit pour un service de soins à domicile ou en tant qu'indépendant et il organise lui-même son travail. Son champ d'activité est un secteur bien défini, un quartier ou une commune. 
  • Entreprises 
    Le monde de l'entreprise est, lui aussi, très vaste. Voici quelques exemples qui donnent une vue d'ensemble des possibilités offertes aux infirmiers dans ce secteur : 
    Médecine du travail
    Il existe deux possibilités dans ce domaine : - Secteur pharmaceutique
    Dans ce secteur, l’infirmier fournit surtout des informations aux médecins et au personnel infirmier au sujet des produits : outre les médicaments, tous les produits utilisés dans le secteur des soins de santé (compresses, produits désinfectants, etc.). 
    Informatique
    L’infirmier peut également participer au développement et à l'élaboration de suite de logiciels liés au secteur médical et infirmier. 
    - Bureau d'intérim 
    En tant qu’intérimaire, un infirmier est envoyé dans différentes institutions pour des périodes limitées. 
    • Le service de médecine du travail contrôle le bien-être et la santé des travailleurs sur leur lieu de travail. L'infirmier assiste le médecin au cours des différents examens. La partie administrative de ce travail est assez importante.
    • Un infirmier peut également travailler directement pour une entreprise. Dans ce cas, il est chargé d'apporter les premiers soins à des travailleurs blessés. Il participe également à une action sanitaire et sociale en donnant certains conseils et en étant le relais entre les différents interlocuteurs de l'entreprise (médecins, patrons, délégués syndicaux, assurances,etc.).
  • Garde d’enfants
    Dans les crèches, il existe différentes possibilités d’emploi pour un infirmier qui peut notamment être amené à garder temporairement un groupe d'enfants en bonne santé. Certaines entreprises disposent parfois d'un service de garde d'enfants pour leur personnel. C'est le cas également dans certaines communes, ASBL, hôpitaux, etc. Il y a, en outre, l'Inspection Médicale Scolaire (IMS) qui accueille les enfants en âge scolaire pour vérifier leur état de santé général et l'ONE ou les jeunes parents peuvent présenter gratuitement leur bébé en consultation. 
  • Soins de santé mentale
    Contrairement à ce qu'on pourrait croire a première vue, les soins de santé mentale, appelés autrefois «soins psychiatriques», constituent un vaste secteur d'activité aux débouchés nombreux :
    - hôpital psychiatrique
    - hôpital général où il existe un service psychiatrique
    - MSP (Maison de Soins Psychiatriques : résidence pour patients psychiatriques plus âgés)
    - habitations protégées (outre les soins, l’infirmier accompagne ici les patients dans leur vie quotidienne, ce qui doit leur servir de tremplin pour retrouver une vie entièrement autonome par la suite)
    - centres de soins de santé mentale (dans ce type d'institution, des soins sont prodigués aux patients sans que ceux-ci soient hospitalisés).
  • Organisations internationales et coopération au développement 
    Des infirmiers travaillent au sein d’associations caritatives telles que Médecins sans frontières ou la Croix Rouge par exemple. Ils travaillent à l'étranger , dans les centres de santé, hôpitaux, matériels de secours, infirmeries... Ce type de travail convient parfaitement aux personnes interpellées par les problèmes de société, intéressées par une expérience à l’étranger ou qui aiment l’aventure. 
  • Services publics 
    Il existe différents niveaux dans les services publics. Le pouvoir fédéral, les Communautés, les Régions et les pouvoirs locaux (Villes et Provinces). Des infirmiers travaillent à chacun de ces niveaux dans une plus ou moins grande proportion. Pour travailler dans ce secteur, il importe surtout de ne pas être rebuté par les aspects administratifs et relatifs à la gestion. Par ailleurs, la Défense nationale emploie également des infirmiers (notamment au centre des grands brûlés de l'Hôpital militaire) et dans les établissements pénitentiaires. 
  • L'enseignement 
    Suite à une formation d’infirmier et après généralement quelques années d’expérience, l'infirmier peut orienter l’utilisation de ces compétences à des fins pédagogiques. Ces professionnels enseignent au sein des deux niveaux de formations rencontrés dans le secteur : le niveau secondaire et supérieur.Ce sont ici les compétences pédagogiques qui seront recherchées. A l’université, la recherche scientifique dans le domaine de l'art infirmier constitue aussi une voie possible.

Quelque soit le type de travail choisi, il y a de nombreuses perspectives. Un infirmier peut décider de faire une carrière dans le domaine clinique et, par exemple, devenir infirmier de référence ou à plus long terme, participer au processus de formation de ses collègues ou faire partie de la fonction dirigeante et devenir infirmier en chef.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.