Siep Logo

Sous-fiche de Infirmier·ère en soins généraux

Infirmier·ère spécialisé·e en soins intensifs et aide médicale urgente (SIAMU)

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec ISA - Mise à jour 10/10/2019

L’infirmier spécialisé en soins intensifs et aide médicale urgente prend en charge des patients en état critique dont le pronostic vital peut être engagé.

Dans les services de soins intensifs, l’infirmier est confronté à des patients dont la vie est menacée par la défaillance d’une ou plusieurs de leurs fonctions vitales. Ces services peuvent être polyvalents (les patients souffrent souvent de pathologies multiples) ou spécialisés (grands brûlés, patients greffés, pédiatrie, chirurgie cardiaque, etc.).

Dans ce cadre, le travail de l’infirmier est d’assurer une surveillance constante et attentive du patient en vérifiant ses paramètres vitaux (activité cérébrale, capacité pulmonaire, etc.) et en lui administrant les soins permettant de stabiliser son état de santé. Il veille aussi au bon fonctionnement des appareils médicaux dont la survie du patient dépend (respirateur, dialyse, moniteur, etc.) et les ajuste sur ordre du médecin et sur base de l’évolution des paramètres.

L’infirmier prépare le traitement et les perfusions selon la prescription du médecin. Il les vérifie, les administre et assure le suivi des effets. Il est attentif également au confort du patient en effectuant sa toilette complète, en changeant les pansements et en soignant les plaies. Il encadre aussi les patients lors de leur transfert vers d’autres services, par exemple, pour des examens. Par sa présence constante, l’infirmier anticipe les situations de crise et assiste le médecin pour stabiliser le patient le plus rapidement possible.

Dans les services d’urgence, l’infirmier collabore avec le médecin pour analyser les besoins du patient, décider des priorités et planifier l’intervention. Il applique les soins d’urgence nécessaires pour restaurer ou stabiliser les fonctions vitales du patient (intubation, oxygénation, dégagement des voies respiratoires, réanimation, pose de perfusions, etc.). Il place des électrodes, réalise un électrocardiogramme, mesure les paramètres vitaux et utilise un appareillage de pointe pour suppléer à la détérioration des fonctions vitales.

Les services d’urgence extrahospitaliers (ambulance ou héliporté) ont pour mission d’acheminer le patient le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions vers l’hôpital le plus approprié. Ils se caractérisent par l’environnement mouvant et restreint dans lequel s’effectuent les soins. L’infirmier doit alors pouvoir baliser le terrain et appliquer des règles de sécurité particulières.

Que ce soit en soins intensifs ou d’urgence, la fonction d’infirmer comporte également un aspect humain important puisqu’il apporte écoute, aide psychologique et information au patient et à ses proches.

Enfin, le métier comporte des tâches administratives liées aux dossiers des patients et des tâches logistiques car l’infirmier est responsable de la gestion du matériel.

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances en sciences infirmières et biomédicales
  • Établir une anamnèse infirmière du patient
  • Analyser et interpréter des données
  • Surveiller l’état de santé du patient
  • Prendre rapidement des décisions et prioriser
  • Pratiquer les techniques de réanimation
  • Appliquer les techniques d’immobilisation du patient, de relève et de transport
  • Utiliser des attelles et civières spéciales
  • Maîtriser la sécurité routière et la conduite d’un véhicule prioritaire
  • Connaître les effets d’un accident sur le corps humain
  • Exécuter le traitement prescrit par un médecin
  • Gérer le stock de matériel et de médicaments dans le véhicule médicalisé et au service d’urgence
  • Respecter les normes d’hygiène hospitalière et de stérilisation
  • Rédiger des rapports
  • Informer et soutenir le patient et ses proches
  • Collaborer avec son équipe et communiquer avec les autres professionnels de la santé
  • Respecter le patient, la confidentialité, la législation et les procédures
  • S’adapter à l’évolution constante des techniques et technologies

Savoir-être

  • Empathie, écoute et sens du dévouement
  • Communication aisée
  • Patience
  • Ouverture d’esprit et tolérance
  • Prise de recul
  • Maîtrise de soi
  • Rigueur et précision
  • Sens de l’observation
  • Polyvalence et capacité d’adaptation
  • Bonne gestion du stress
  • Prise d’initiatives
  • Résistance physique
  • Excellente santé

Cadre professionnel

L’infirmier spécialisé en soins intensifs et aide médicale urgente travaille en équipe selon un horaire variable (journées, soirées, nuits et week-ends) et un rythme variable (de très intense à très calme par moments). Il doit tenir une position debout prolongée et soulever les patients.

Il peut travailler dans des services très variés :

  • Les services hospitaliers d’urgence, accessibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ils sont composés de médecins et d’infirmiers urgentistes.
  • Les services d’urgence extrahospitaliers :
    • Les SMUR (Service Mobile d'Urgence et de Réanimation) sont des ambulances composées d’au moins un médecin et un infirmier urgentiste.
    • Les PIT (Paramedical Intervention Team) sont des équipes de secours intermédiaires destinées à alléger la charge de travail des SMUR. Il s’agit d’une ambulance qui dépend généralement d’un hôpital avec, à son bord, un secouriste-ambulancier et un infirmier SIAMU. Ceux-ci peuvent être assistés à distance par un médecin urgentiste grâce à une communication radio sécurisée.

Les CMH (Centre Médical Héliporté) sont des services médicaux d’urgence et de réanimation par hélicoptère. L’équipe est composée d’un médecin, d’un infirmier urgentistes et d’un pilote d’hélicoptère formé pour les missions médicales.

Conditions requises

La spécialisation en soins intensifs et aide médicale urgente permet d’obtenir un Titre Professionnel Particulier (TPP) d’infirmier spécialisé en soins intensifs et aide médicale urgente délivré par l’une des Communautés, ce qui accorde une reconnaissance supplémentaire aux infirmiers spécialisés.

Les TPP sont octroyés pour une durée indéterminée mais leur maintien est soumis à une formation continue de minimum 60 heures par périodes de 4 ans. De plus, l’infirmier doit justifier qu’il a presté un minimum de 1.500 heures au cours des 4 dernières années dans un service agréé de soins intensifs ou d’urgence ou dans un service ambulancier (Arrêté ministériel du 27 avril 2007).

Autre appellation : Infirmier·ère urgentiste
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.