Siep Logo

Sous-fiche de Infirmier·ère en soins généraux

Infirmier·ère spécialisé·e en gériatrie et psychogériatrie

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec SIA - Mise à jour 10/10/2019

L’infirmier en gériatrie intervient auprès de la personne âgée pour favoriser « la récupération optimale des performances fonctionnelles et de la meilleure autonomie et qualité de vie » (Arrêté ministériel du 19 avril 2007).

Les personnes âgées souffrant souvent de pathologies multiples, l’infirmier doit avoir une approche globale en prenant en compte les dimensions biologiques, psychologiques, sociales et culturelles du patient.

Au quotidien, il dispense les soins d’hygiène (toilette, change, vidange des systèmes de drainage) et de confort (alimentation, qualité du sommeil, installation dans une position fonctionnelle). L’infirmier exécute le traitement (administration des médicaments, soins, etc.) prescrit par le médecin et informe ce dernier des changements éventuels observés chez le patient.

Dans une approche pluridisciplinaire, l’infirmier en gériatrie agit comme personne-ressource et relais entre le corps médical, le patient et sa famille.

Il intervient également pour stimuler l’autonomie de la personne âgée et pour favoriser le développement de ses ressources dans le respect de son projet de vie.

L’infirmier est présent pour soutenir la personne et ses proches. Il les informe sur les soins prodigués, les examens programmés et les traitements instaurés. Son rôle social s’étend aussi dans l’accompagnement face à la démence et jusqu’à la fin de vie du patient en aidant la famille à surmonter le deuil.

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances en sciences infirmières et biomédicales
  • Établir un diagnostic infirmier
  • Analyser et interpréter des données
  • Exécuter le traitement prescrit par le médecin
  • Surveiller et évaluer l’état de santé du patient
  • Dispenser les soins d’hygiène et de confort
  • Rédiger des rapports
  • Informer et soutenir le patient et ses proches
  • Collaborer avec son équipe et communiquer avec les autres professionnels de la santé
  • Suivre les règles de sécurité et d’hygiène
  • Respecter le patient, ses droits et ses choix, la législation et les procédures
  • S’adapter à l’évolution constante des techniques et technologies

Savoir-être

  • Empathie, écoute et sens du dévouement
  • Communication aisée
  • Patience et douceur
  • Ouverture d’esprit et tolérance
  • Prise de recul
  • Maîtrise de soi
  • Rigueur et précision
  • Sens de l’observation
  • Capacité d’adaptation, réactivité
  • Résistance physique
  • Excellente santé

Cadre professionnel

L’infirmier en gériatrie travaille dans les milieux hospitalier ou extrahospitalier (maisons de repos, maison de repos et de soins, structures d’accueil de jour, etc.) ou à domicile. Il peut donc être salarié ou indépendant.

Il fait partie d’une équipe pluridisciplinaire et collabore avec des médecins gériatres, kinésithérapeutes, logopèdes, ergothérapeutes, diététiciens, psychologues et assistants sociaux.

Ses horaires sont parfois variables, comprenant un travail de nuit et le week-end. Il doit tenir une position debout prolongée et soulever les patients.

Conditions requises

La spécialisation en gériatrie et psychogériatrie permet d’obtenir un Titre Professionnel Particulier (TPP) d’infirmier spécialisé en gériatrie délivré par l’une des Communautés, ce qui accorde une reconnaissance supplémentaire aux infirmiers spécialisés et donne droit à une prime annuelle supplémentaire. Le TPP n’est accordé qu’aux porteurs du diplôme de bachelier en soins infirmiers qui ont suivi une spécialisation en gériatrie.

Une Qualification Professionnelle Particulière (QPP) peut également être obtenue par les infirmiers ayant une expertise particulière en gériatrie. Cette qualification touche les infirmiers brevetés et bacheliers ayant suivi une formation complémentaire en gériatrie.

Les TPP et QPP sont octroyés pour une durée indéterminée mais leur maintien est soumis à une formation continue de minimum 60 heures par périodes de 4 ans. De plus, l’infirmier doit pouvoir justifier qu’il a presté un minimum de 1.500 heures au cours des 4 dernières années dans un service gériatrique agréé et/ou dans un domaine de soins orientés spécifiquement ou non aux personnes âgées (Arrêté ministériel du 19 avril 2007).

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.