Siep Logo

Sous-fiche de Infirmier·ère en soins généraux

Infirmier·ère spécialisée en pédiatrie et néonatalogie

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec SIA - Mise à jour 10/10/2019

L’infirmier en pédiatrie et néonatalogie est spécialisé dans la prise en charge des enfants, sains ou malades, du nouveau-né à l’adolescent.

A chaque stade du développement de l’enfant correspondent des caractéristiques et des besoins spécifiques, ce qui nécessite l’utilisation de méthodes, de techniques et d’outils adaptés, l’enfant n’étant pas un adulte en miniature.

Les tâches de l’infirmier pédiatrique sont multiples : toilettes, alimentation, administration de médicaments, réalisation de prises de sang et d’injections, installation de perfusions, placement de pansements, prélèvement de sécrétions, application d’une chimiothérapie, réalisation de tests préparatoires aux examens médicaux, etc. Le tout en utilisant un matériel adapté et en étant particulièrement attentif aux règles de sécurité liées à l’âge et au développement psychomoteur des enfants (barre de lit, sonnette à proximité, etc.).

L’infirmier en pédiatrie a aussi un rôle social important, celui de soutenir psychologiquement l’enfant et sa famille. Cela passe notamment par un important travail d’information en expliquant la maladie et les soins qui sont prodigués. Pour cela, il adapte son discours en utilisant des techniques particulières de communication, adaptées à l’âge de l’enfant (information par le jeu, techniques audiovisuelles, etc.). Il est également présent pour accompagner l’enfant face à la mort et pour aider les parents à surmonter le deuil.

L’infirmier encourage aussi l’enfant à participer aux activités ludiques, récréatives et scolaires organisées au sein de l’établissement hospitalier (école à l’hôpital, salle de jeux, animations, fêtes, etc.). L’objectif étant d’égayer le quotidien des enfants hospitalisés, de leur faire oublier la maladie pendant quelque temps et de poursuivre leur scolarité.

L’infirmier en pédiatrie et néonatalogie prend donc en charge l’enfant dans sa globalité, tant au niveau des soins que dans l’approche psycho-sociale. Il joue aussi le rôle de référent dans les relations avec les autres professionnels qui interviennent auprès de l’enfant (corps médical, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue, etc.).

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances en sciences infirmières et biomédicales
  • Etablir un diagnostic infirmier et réaliser un plan de soins
  • Programmer et évaluer les soins en adéquation avec le traitement prévu par le médecin
  • Maîtriser les techniques particulières exigées dans les soins aux enfants
  • Rédiger des rapports
  • Informer et soutenir le patient et ses proches
  • Collaborer avec son équipe et communiquer avec les autres professionnels de la santé
  • Suivre les règles de sécurité et d’hygiène
  • Respecter la législation, et en particulier la Charte européenne des droits des enfants hospitalisés, et procédures institutionnelles
  • S’adapter à l’évolution constante des techniques et technologies

Savoir-être

  • Empathie, écoute et sens du dévouement
  • Communication aisée
  • Patience et douceur
  • Ouverture d’esprit et tolérance
  • Prise de recul
  • Maîtrise de soi
  • Rigueur et précision
  • Sens de l’observation
  • Capacité d’adaptation, réactivité
  • Résistance physique
  • Excellente santé

Cadre professionnel

L’infirmier spécialisé en pédiatrie et néonatalogie fait partie intégrante d’une équipe pluridisciplinaire et travaille selon un horaire variable (journées, soirées, nuits et week-ends). Il doit tenir une position debout prolongée et soulever les patients.

En milieu hospitalier, il travaille au sein de services très divers : pédiatrie, chirurgie infantile, services de soins palliatifs pédiatriques, unités de néonatalogie, urgences et soins intensifs pédiatriques, unités d’hospitalisation de jour, consultations, etc.

En milieu extrahospitalier, l’infirmier pédiatrique intervient dans les crèches, lors de consultations ONE, dans les maisons d’enfants, au sein d’institutions pour enfants handicapés, de services de soins à domicile ou de services de promotion de la santé à l’école. Il peut aussi travailler pour des organisations humanitaires en Belgique ou à l’étranger.

Conditions requises

La spécialisation en pédiatrie et néonatalogie n’est pas obligatoire pour exercer ce métier mais elle est très souvent requise par les établissements hospitaliers. Elle permet également d’obtenir un Titre Professionnel Particulier (TPP) en pédiatrie et néonatalogie délivré par l’une des Communautés, ce qui accorde le droit à une prime annuelle supplémentaire.

Les TPP sont octroyés pour une durée indéterminée mais leur maintien est soumis à une formation continue de minimum 60 heures par périodes de 4 ans. De plus, l’infirmier doit justifier qu’il a presté un minimum de 1.500 heures au cours des 4 dernières années dans un programme agréé de soins pédiatriques et/ou dans un domaine de soins orientés spécifiquement aux enfants sains ou malades en secteurs intra ou extrahospitaliers (Arrêté ministériel du 29 avril 2014).

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.