Siep Logo

Puériculteur·rice

Sciences humaines & sociales / Education & pédagogie

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise
Code Riasec SRE - Mise à jour 08/06/2015

Le puériculteur exerce une mission importante dans l'encadrement des tout-petits. Sa fonction paramédicale consiste à assurer les soins d’hygiène et de santé : donner le bain, langer les bébés, les habiller et les déshabiller, éventuellement les masser, les nourrir et préparer les biberons et les repas. Il organise les temps de repos et veille au bien-être de l’enfant, en installant un environnement calme et sécurisé à cet effet. En cas de maladie, il administre les médicaments prescrits par le pédiatre.

Sa mission est également pédagogique et éducative : apprendre à l’enfant à parler, marcher, à devenir propre, à manger, à utiliser des couverts. Il veille à son développement psychomoteur et à son évolution vers l’autonomie. Par des jeux, des activités d’éveil ou de créativité, il lui fait découvrir le monde qui l’entoure, en lui laissant une certaine liberté d’action et d’expérimentation. En élargissant l’environnement social de l’enfant, il l’initie au respect des règles de vie. Il s’adapte aux enfants qui présentent des besoins particuliers et apprend au groupe la tolérance vis-à-vis de ceux-ci.

Le puériculteur établit une relation privilégiée avec chaque enfant et instaure un climat qui facilite le passage du cocon familial à la cohabitation avec autrui. Attentif à la communication non verbale, il détecte et relaie les éventuels problèmes de santé, de motricité, de compréhension et de langage, de socialisation, de maltraitance.

La relation professionnelle qu’il établit avec les parents est une collaboration. En veillant à ne pas prendre leur place, il les rassure vis-à-vis de leurs inquiétudes. Dans certains cas, il peut également initier les parents, les éclairer et les conseiller.

Le puériculteur est chargé de mettre en œuvre le projet d’accueil du milieu qui l’emploie. Il arrive parfois qu’il participe à son élaboration. Il communique avec l’équipe et transmet les informations nécessaires à ses collègues et sa direction.

Pour exercer sa profession, le puériculteur doit fournir un extrait de casier judiciaire (anciennement certificat de bonne vie et mœurs) et un certificat médical qui apporte la preuve de son immunité contre la rubéole et de sa bonne santé psychique et physique.

 

Compétences & actions

  • Travailler seul et/ou en équipe
  • Connaître et comprendre les besoins des enfants et leurs stades de développement
  • Appliquer les normes de sécurité, de santé et d’hygiène pour prévenir les accidents et éviter les contagions
  • Reconnaître les symptômes de maladies et apporter les premiers soins
  • Préparer des repas adaptés à l'âge des enfants
  • Proposer des jeux, jouets et des activités adaptés à l’âge des enfants
  • S’exprimer clairement
  • Corriger les erreurs et encourager
  • S’organiser et faire preuve de méthode
  • Compléter les carnets de présence, le cahier ONE et les cahiers de section
  • Posséder et entretenir une bonne condition physique
  • Respecter la déontologie de la profession et le secret professionnel

Savoir-être

  • Reconnaissance de l’enfant comme une personne à part entière
  • Curiosité envers l'enfant et ses besoins
  • Bon contact avec les enfants
  • Dynamisme et réactivité
  • Disponibilité
  • Equilibre personnel et résistance au stress
  • Patience, tolérance et douceur
  • Imagination et créativité
  • Sens de l'observation, écoute active et vigilance
  • Remise en question et attitude réfléchie face aux situations inattendues

Cadre professionnel

La profession s’exerce principalement dans des structures d’accueil collectif d’enfants : crèches, crèches parentales, pré-gardiennats, maisons communales d’accueil de l’enfance, maisons d’enfants et haltes accueil. On retrouve également des puériculteurs dans des centres d’accueil d’enfants à besoins spécifiques (pouponnières, établissements pour enfants handicapés), en milieu hospitalier (services de maternité, de pédiatrie, de néonatalogie, de biberonnerie), dans l’enseignement fondamental en soutien des instituteurs maternels, dans les structures d’accueil extrascolaire. Le puériculteur travaille parfois au domicile des parents, au retour de maternité, comme aide en cas de naissance multiple ou chez des enfants malades.

Son travail s’exerce au sein d’une équipe, souvent pluridisciplinaire : personnel médical, paramédical, éducatif et social. Il est donc amené à collaborer avec ses collègues, des intervenants extérieurs et les parents. Il travaille sous la responsabilité d’un directeur.

Ses prestations ont lieu généralement en semaine, en journée, et varient en fonction du type de milieu d’accueil : elles peuvent s’étendre sur des plages horaires très vastes, tôt le matin et/ou tard le soir. Travailler de nuit n’est pas à exclure dans les milieux spécifiques qui assurent un service de résidence.

Autre appellation : Assistant·e maternel·le

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.