Siep Logo

Puériculteur·rice

Sciences humaines & sociales / Education & pédagogie
Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en fonction critique en Wallonie Métier en fonction critique en Wallonie
Mise à jour 02/04/2020
Par souci de lisibilité, nous avons pris le parti de ne pas écrire le féminin et le masculin du métier dans ce texte. Seul le titre est inclusif.

Le puériculteur exerce une mission importante dans l'encadrement des tout-petits. 

Sa fonction paramédicale consiste à assurer les soins d’hygiène et de santé : donner le bain, langer les bébés, les habiller et les déshabiller, préparer les biberons et les repas, nourrir les enfants, éventuellement les masser. Il organise les temps de repos et veille au bien-être de l’enfant en installant un environnement calme et sécurisé. En cas de maladie, il administre les médicaments prescrits par le pédiatre.

Sa mission est également pédagogique et éducative : apprendre à l’enfant à parler, marcher, devenir propre, manger, utiliser des couverts, etc. Il veille au développement psychomoteur du tout petit et à son évolution vers l’autonomie. Par des jeux, des activités d’éveil ou de créativité, il lui fait découvrir le monde qui l’entoure en lui laissant une certaine liberté d’action et d’expérimentation. En élargissant l’environnement social de l’enfant, il l’initie au respect des règles de vie en communauté. Il s’adapte aux enfants qui présentent des besoins particuliers et apprend au groupe la tolérance vis-à-vis de ceux-ci.

Le puériculteur établit une relation privilégiée avec chaque enfant et instaure un climat qui facilite le passage du cocon familial à la cohabitation avec autrui. Attentif à la communication non verbale, il détecte et relaie les éventuels problèmes de santé, de motricité, de compréhension et de langage, de socialisation, de maltraitance.

La relation professionnelle qu’il établit avec les parents est une collaboration. En veillant à ne pas prendre leur place, il les conseille et les rassure vis-à-vis de leurs éventuelles inquiétudes.

Dans certains cas, le puériculteur peut tenir le rôle de référent pour un ou plusieurs enfants, ce qui lui permet de garantir le suivi global des tout-petits durant toute la durée de leur séjour dans l’institution.

Le puériculteur est chargé de mettre en œuvre le projet pédagogique de l’établissement qui l’emploie et peut aussi participer à son élaboration. Il communique avec l’équipe et transmet les informations nécessaires à ses collègues et à sa direction.

Pour exercer sa profession, le puériculteur doit fournir un extrait de casier judiciaire et un certificat médical qui apporte la preuve de son immunité contre la rubéole et de sa bonne santé psychique et physique.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser la réglementation générale des milieux d’accueil
  • Connaître et comprendre les besoins des enfants et leurs stades de développement
  • Assurer les soins d’hygiène et de santé
  • Préparer des repas adaptés
  • Organiser les périodes de repos
  • Proposer des jeux, jouets et des activités appropriés
  • Favoriser l’autonomie des enfants 
  • S’adapter aux enfants à besoins particuliers (handicap, maladie, etc.)
  • Appliquer les normes de sécurité pour prévenir les accidents
  • Reconnaître les symptômes de maladies et apporter les premiers soins
  • Compléter les carnets de présence, le cahier ONE et les cahiers de communication destinés aux parents ou collègues
  • Respecter la déontologie de la profession et le secret professionnel

Savoir-être

  • Intérêt pour l’univers de la petite enfance
  • Ecoute, patience et douceur
  • Ouverture d’esprit
  • Sens de l’observation
  • Rigueur et précision
  • Imagination et créativité
  • Capacité d’adaptation
  • Dynamisme et réactivité
  • Sens des responsabilités
  • Autonomie
  • Organisation
  • Esprit d’équipe
  • Disponibilité
  • Equilibre personnel et résistance au stress
  • Bonne santé

Cadre professionnel

La profession s’exerce principalement dans des structures d’accueil collectif d’enfants : crèches, crèches parentales, pré-gardiennats, maisons communales d’accueil de l’enfance, maisons d’enfants et haltes accueil. On retrouve également des puériculteurs dans des centres d’accueil d’enfants à besoins spécifiques (pouponnières, établissements pour enfants handicapés), en milieu hospitalier (services de maternité, de pédiatrie, de néonatalogie, de biberonnerie), dans l’enseignement fondamental en soutien des instituteurs maternels, dans les structures d’accueil extrascolaire. Le puériculteur travaille parfois au domicile des parents, au retour de maternité, comme aide en cas de naissance multiple ou chez des enfants malades.

Son travail s’exerce au sein d’une équipe, souvent pluridisciplinaire : personnel médical, paramédical, éducatif et social. Il collabore avec ses collègues, des intervenants extérieurs et les parents. Il travaille sous la responsabilité d’une direction.

Ses prestations ont lieu généralement en semaine, en journée, et varient en fonction du type de milieu d’accueil : elles peuvent s’étendre sur des plages horaires très vastes, tôt le matin et/ou tard le soir. Travailler de nuit n’est pas à exclure dans les milieux spécifiques qui assurent un service de résidence.

Conditions requises

Depuis le 1er janvier 2020 et l’entrée en vigueur de la réforme des milieux d'accueil de la petite enfance (MILAC), l'accueil des enfants nécessite d’être en possession d’un certificat d'enseignement secondaire supérieur (CESS) et d’un autre diplôme dans le domaine de la petite enfance dont le certificat de qualification en puériculture (enseignement secondaire professionnel).

Dans l’enseignement maternel ordinaire et spécialisé organisé ou subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles, les conditions d’engagement à la fonction de puériculteur sont les suivantes : avoir le CESS et un certificat de qualification de puériculteur ou d’auxiliaire de l’enfance. (Source : Primoweb, janvier 2020)

Autre appellation : Assistant·e maternel·le

33 commentaires

Raquel - Il y a 1 mois

Bonjour,

Je suis en 5éme Aspirante Nursing et je voudrais savoir si, en devenant Puéricultrice (7éme Puer) , nous pouvons toujours travaillé dans les hôpitaux dans les services de maternités? 

Car j'ai entendu des rumeur qu'ils ne l'acceptais plus, et donc c'est pour cela que je vien vous posée la question.

Si cela est le cas, quelle autres type de metié similaire pourrais je faire pour travaillé dans ce service?

SIEP - Il y a 1 mois

Bonjour, Pour travailler dans un service maternité, il faut suivre des études supérieures de sage-femme ou d'infirmière spécialisée en pédiatrie et néonatalogie. Les études secondaires professionnelles en puériculture permettraient toutefois de travailler dans une crèche d'hôpital pour veiller à l'épanouissement et au bien-être des tout petits, mais ne permettrait par contre pas de prodiguer des soins aux enfants tels que administration de médicaments, réalisation de prises de sang et d’injections, installation de perfusions, placement de pansements, prélèvement de sécrétions, application d’une chimiothérapie, réalisation de tests préparatoires aux examens médicaux, etc... 

Louise Delavallée - Il y a 2 mois

Bonjour,

Ici en juin je vais obtenir mon diplôme en tant que puéricultrice. En ayant ce diplôme, je peux travailler dans quel secteur ? Quel proffession ?

Par exemple aide familiale je sais que c'est possible avec mon diplôme de puériculture 

SIEP - Il y a 2 mois

Bonjour Louise,

Voici quelques exemples de métiers associés à votre diplôme :

  • Puériculteur·rice
  • Accueillant·e d'enfants
  • Moniteur·rice de collectivités d'enfants
  • Aide familial·e

Bien cordialement

Céline Disy - Il y a 3 mois

Bonjour, 

Je suis enseignante dans l'enseignement de promotion sociale pour deux formations que je ne retrouve pas, sauf erreur de ma part, sur les fiches métier du Siep, à savoir : auxiliaire de l'enfance et bachelier en accueil et en éducation du jeune enfant.

Ces fiches me semblent incontournables car elles permettent de compléter le panel de formations relatives à l'enfance et la petite enfance, notamment pour les adultes qui sont à la recherche d'une formation qualifiante d'un niveau secondaire supérieur et d'un niveau d'enseignement supérieur. 

Je vous remercie.

SIEP - Il y a 3 mois

Bonjour, 

Ce site se focalisant sur les 'métiers', vous ne les trouverez en effet pas ici, mais bien sur le site 'formations', respectivement via les deux liens suivants : auxiliaire de l'enfance (formation propre à la promotion sociale), et dans la rubrique 'enseignement supérieur de type court' ainsi que dans 'promotion sociale' de ce lien bachelier en accueil et éducation du jeune enfant. La fiche ci-dessus étant le descriptif d'un métier nécessitant un 'accès à la profession', il n'était pas envisageable d'y lier d'autres formations, car aucune ne permet le port du titre spécifique de puériculteur·trice.

Camille Devillez - Il y a 3 mois

Bonjour, 

Je suis agent d'éducation (CQ6TQ) + CESS et je voudrais savoir si je peux travailler en tant que puéricultrice au sein d'une école maternelle. Est-ce que mon diplôme me l'autorise.

Merci pour votre réponse 

SIEP - Il y a 3 mois

Bonjour Camille,

Pour travailler en tant que puéricultrice dans l'enseignement, il faut détenir un des diplômes suivants :

  • CQ7 P : Puériculteur/Puéricultrice (titre requis) ;
  • CQESS : Auxiliaire de l'enfance (titre requis) ;
  • BACHELIER : Accueil et éducation du jeune enfant (titre requis) ;
  • CESS: Aspirant/Aspirante en nursing (titre suffisant si 2 ans d’expérience valorisée ou titre de pénurie).

Le certificat de qualification d'Agente d'éducation ne permet donc pas de travailler comme puéricultrice dans l'enseignement. Il est néanmoins possible d'exercer une fonction d'encadrement des enfants dans un milieu d'accueil (crèche par exemple).

Dans l'enseignement, votre CQ6 Agente d'éducation et votre CESS permettent d'exercer différentes fonctions : 

  • Sans expérience utile reconnue : éducatrice ou éducatrice d'internat (titre de pénurie)
  • Avec expérience utile reconnue : éducatrice ou éducatrice d'internat (titre de pénurie) et professeur d'éducation gestuelle (si 3 années d'expérience utile - titre de pénurie)
  • Avec un CAP (certificat d'aptitude pédagogique) et avec expérience utile : éducatrice (titre de pénurie) ou éducatrice d'internat (titre suffisant), professeur de techniques éducatives (si expérience utile de 1,5 ans - titre de pénurie) ou d'éducation gestuelle (si 3 années d'expérience utile - titre de pénurie).

Bonne journée.

Marion - Il y a 4 mois

Bonjour,

j'aimerais savoir qu'elles sont les démarches à faire pour passer d'éducateur spé à Puéricultrice avec un diplôme d'éducateur spé?

Bien à vous

SIEP - Il y a 4 mois

Bonjour Marion,

Comme vous pourrez le consulter ici ou sur notre blog, pour exercer une fonction d'accueil des enfants, l’un des diplômes suivants est requis : 

  • Certificat de qualification puériculteur·rice (niveau secondaire),
  • Certificat de qualification agent·e d'éducation (niveau secondaire),
  • Certificat de qualification auxiliaire de l'enfance (promotion sociale),
  • Certification de qualification éducateur·rice (promotion sociale),
  • Diplôme de formation chef d’entreprise IFAPME/EFP accueillant·e d'enfants ou directeur·trice de maison d’enfants.
  • Bachelier « Accueil et éducation du jeune enfant » (nouveau 2023)

Le bachelier d’éducateur·rice spécialisé·e (niveau supérieur) permet, quant à lui, moyennant la réussite de la formation complémentaire de direction avant ou dans les 2 ans de la prise de fonction, l’exercice d’une fonction de direction.

Pour tout renseignement complémentaire ou pour discuter de votre situation, n’hésitez pas à contacter le SIEP de votre choix par téléphone ou à contacter l’ONE à l’adresse : pro@one.be.

Bien cordialement

Marie - Il y a 2 mois

Si vous souhaitez travailler comme puéricultrice (à domicile ou en crèche par exemple), vous devez avoir un des titres requis. Le bachelier éducateur spécialisé n'en fait pas partie. Vous pouvez acquérir l'un des titres requis pour exercer en passant par la VAE (valorisation des acquis de l'expérience). Il faut se renseigner auprès des établissements qui organisent les formations de : 

  • Puériculteur·rice (secondaire),
  • Agent·e d'éducation (secondaire),
  • Auxiliaire de l'enfance (promotion sociale),
  • Educateur·rice (promotion sociale),
  • Accueillant·e d'enfants (Chef d'entreprise - IFAPME/EFP).

Nihale - Il y a 4 mois

Bonjour, j’ai 2 questions à la fois. Je souhaiterai faire une 5 ème et 6 ème année secondaire en technique de qualification auxiliaire puéricultrice. Si j’obtiens mon CESS est ce que je pourrais travailler directement en tant qu’auxiliaire puéricultrice ou je devrai faire des études à l’université ou à la haute école ? Deuxième question est ce que je pourrai travailler avec mon voile ? En espérant avoir une réponse, merci.

SIEP - Il y a 4 mois

Bonjour Nihale, L'option puériculture est une 4è + 5è + 6è professionnelle et non une technique de qualification. Ce cursus est complété par une 7è puériculture, professionnelle également, et c'est en fin de 7è que le CESS peut être délivré. Une alternative consiste à suivre une 4è + 5è + 6è techniques de qualification dans l'option 'aspirant· en nursing", ce qui donne aussi accès à la 7è puériculture. Plusieurs autres formations, organisées ou non en école secondaire, donnent accès à ce secteur de la petite enfance. Comme par exemple celle d'éducateur·trice, d'auxiliaire de l'enfance ou encore d'accueillant·e d'enfant. Vous en trouverez une description sur cette page de notre blog. Tous ces cursus permettent de travailler directement dans le secteur, conformément à ce que la dernière réforme de l’accueil de la petite enfance (entrée en vigueur le 1er septembre 2022) prévoit en matière de formation initiale du personnel du secteur.  Pour ce qui concerne votre seconde question, il n’y a pas de loi fédérale interdisant le port du voile dans les milieux de la petite enfance, mais il s'agit toutefois là d'un sujet délicat et controversé. Cela peut donc varier selon les employeurs et les établissements. Il est dans ce cas recommandé de contacter directement les employeurs pour connaître leur politique en matière de port du voile. 

Kovacs Léa - Il y a 3 mois

Bonjour, étant en 5e secondaire Sciences Sociale, est il possible que je fasse une 7e P puériculture ?

Bien à vous.

SIEP - Il y a 3 mois

Bonjour Léa, 

Non, seules les filières puériculture et aspirant·e en nursing permettent l'accès à la 7è puériculture. Plusieurs autres formations, organisées ou non en école secondaire, donnent accès au secteur de la petite enfance. Comme celle d'éducateur·trice, d'auxiliaire de l'enfance ou encore d'accueillant·e d'enfant. Vous en trouverez une description sur cette page de notre blog. Tous ces cursus permettent de travailler directement dans le secteur, conformément à ce que la dernière réforme de l’accueil de la petite enfance (entrée en vigueur le 1er septembre 2022) prévoit en matière de formation initiale du personnel du secteur.  

Beulers Sabrina - Il y a 7 mois

Bonjour

Je suis aide-soignante, est il possible, avec mon diplôme et Visa, d'exercer en tant que puéricultrice ou faut il que je complète ma formation? merci

SIEP - Il y a 7 mois

Bonjour Sabrina, En lisant notre fiche https://metiers.siep.be/metier/puericulteur-puericultrice/ vous verrez que l'accès à la profession de puéricultrice est protégé et que seul le suivi d'une formation complète en puériculture permet d'exercer cette profession. La fiche mentionnée vous apprendra également que d’autres diplômes permettent de travailler dans l'accueil des enfants : le certificat de qualification d'agent·e d'éducation obtenu dans le secondaire, le diplôme de chef d'entreprise accueillant·e d’enfants organisé par l'ifapme, ainsi que le certificat de qualification auxiliaire de l'enfance et le certificat de qualification éducateur·trice, tous deux organisés en école de promotion sociale.

Chloé - Il y a 7 mois

Bonjour, 

Je voulais savoir quelle est la formation la plus complète entre auxiliaire enfance et puéricultrice ? 

Et aussi la différence entre elle deux ? 

Merci beaucoup !! 

SIEP - Il y a 7 mois

Bonjour Chloé, Ce site se concentrant sur les métiers, pour obtenir des informations relatives aux formations, vous pouvez contacter le centre SIEP le plus proche de chez vous, ou envoyer votre demande via ce formulaire de contact. Un conseiller SIEP vous renseignera de manière détaillée sur les formations sur lesquelles vous vous interrogez.

Jasmina - Il y a 9 mois

Bonjour 

je voudrais bien me rensegner svp

Je obtenue mon Cess en coiffure avec le gestion,mais je voudrais changer et devenir directrice de creche 

Es que je doit simplement faire une formation de accuilante au puericultrice 

Bien avous 

SIEP - Il y a 8 mois

Bonjour,

Pour être directrice de crèche d'une capacité de 14 places ou plus, il faut être en possession d'un diplôme de l'enseignement supérieur :

  • Accueil et éducation du jeune enfant (bachelier),
  • Assistant·e social·e (bachelier),
  • Assistant·e en psychologie (bachelier),
  • Infirmier·ère responsable de soins généraux (bachelier),
  • Psychomotricité (bachelier),
  • Santé publique (master),
  • Ingénierie et action sociale (master),
  • Sciences psychologiques (master),
  • Sciences de l'éducation (master).

Pour une crèche de minimum 21 places, d'autres diplômes sont également admis. Il s'agit de formations supérieures (type court ou long) à orientation psychopédagogique (comportant une dimension petite enfance), de santé ou sociale. Par exemple :

  • Educateur·rice spécialisé·e (bachelier),
  • Insituteur·rice maternel·le (bachelier),
  • Sage-femme (bachelier),
  • Docteur en médecine.

En plus de ces formations, il faut obtenir un certificat complémentaire de direction dans les 2 ans de la prise de fonction.

Vous trouverez plus d'informations sur le métier de directeur·rice de crèche ici.

Pour exercer une fonction d'accueil, c'est-à-dire une fonction d'encadrement des enfants (crèche, accueillant·e indépendant·e, accueil extra-scolaire), un des diplômes suivants est nécessaire : 

  • Puériculteur·rice (secondaire),
  • Agent·e d'éducation (secondaire),
  • Auxiliaire de l'enfance (promotion sociale),
  • Educateur·rice (promotion sociale),
  • Accueillant·e d'enfants (Chef d'entreprise - IFAPME/EFP).

Bonne journée.

Raquel - Il y a 10 mois

Bonjour,

Je voudrais vous demander si l'option secondaire "aide familiale/aide soignante" en 5éme Professionnelle peut accéder au métier de Puéricultrice en milieu hospitalier  ?

Ou faut t'il faire une formation/étude après la secondaire?

Bien à vous,

Raquel

SIEP - Il y a 10 mois

Bonjour, Ce site étant dédié aux métiers, nous vous invitons à adresser toute demande d’information sur les études, ou les formations à un conseiller du SIEP via ce formulaire.

Gulsah - Il y a 11 mois

Bonjour, le port du voile est t-il autorisé dans ce travail?

SIEP - Il y a 11 mois

Bonjour,

La Cour de Justice de l'Union européenne, interrogée par le tribunal du travail francophone de Bruxelles, a rendu en octobre 2022 un arrêt qui valide la possibilité d'interdire sur le lieu de travail le port de signes religieux, pour autant que ce règlement s'applique à tous et sans distinction de conviction.

Il est donc nécessaire de consulter le règlement de travail en vigueur sur votre lieu de travail.

Bonne journée.

Can - Il y a 1 an

Bonjour, 

 j’aimerais suivre une formation à l’ifapme en tant qu’accueillantes d’enfants, cette formation permet-elle d’être aussi puéricultrice dans un milieu hospitalier? 

Ou faut-il faire plus d’années d’étude et/ou une autre formation plus spécialisée en tant qu’auxiliaire Puéricultrice? 

Merci  

SIEP - Il y a 1 an

Bonjour, Le titre de puériculteur·trice peut exclusivement être obtenu en suivant 3 années de cursus en école secondaire. Sous toute réserve, il est probable que le milieu hospitalier recrute exclusivement des porteurs de ce titre.  Pour vous en assurer, nous vous invitons à contacter le service RH de divers hopitaux pour vérifier quels sont les profils recherchés. Pour ce qui concerne la formation d'accueillant·e d'enfant, elle appelle plutôt à devenir accueillant·e d'enfants indépendant à domicile, employé·e dans une crèche, ou en un centre d'accueil. En milieu hospitalier, c'est l'’infirmier·ère en pédiatrie et néonatalogie qui est spécialisé·e dans la prise en charge des enfants (sains et/ou malades). Des études spécifiques permettent de travailler dans ce cadre. Vous trouverez la fiche descriptive de ce métier ici.

mélyssa - Il y a 1 an

Bonjour,

Si je fais une 7ème puériculture je pourrais quand même travailler dans un milieux hospitaliers de type maternité, pédiatrie... ou je dois passer par des études supérieurs ?

SIEP - Il y a 1 an

Bonjour. Le certificat de qualification que vous obtiendrez après la réussite de votre 7ème année professionnelle vous permettra de travailler en tant que puéricultrice dans les différents secteurs cités ci-dessus : crèches, maisons communales, haltes d'accueil, milieu hospitalier, etc. Notez cependant que d'une part,dès la rentrée 2023 un nouveau cursus de bachelier 'Accueil et éducation du jeune enfant' sera ouvert et que d'autre part, selon les tâches visées dans un service pédiatrique il peut être nécessaire d'envisager de faire des études d’infirmier·ère spécialisé·e en pédiatrie et néonatalogie. Voir notre fiche 'Infirmier·ère spécialisé·e en pédiatrie et néonatalogie' à ce sujet.

Dewit - Il y a 1 an

Bonjour,

Je voudrais prendre des cours pour puériculture mais je sais pas où trouver … 

SIEP - Il y a 1 an

Bonjour. Comme mentionné plus haut sur cette page, plusieurs formations permettent d'exercer dans le domaine de la petite enfance : le certificat de qualification en puériculture (enseignement secondaire professionnel), le certificat de qualification d'agent·e d'éducation, le diplôme de chef d'entreprise accueillant·e d’enfants, le diplôme de chef d'entreprise directeur·trice de maison d’enfants (formation qui n'est plus organisée), le certificat de qualification auxiliaire de l'enfance et le certificat de qualification éducateur·trice. Pour tout renseignement complémentaire sur les établissements de formations, nous vous invitons à vous adresser à un conseiller du SIEP via ce formulaire : https://metiers.siep.be/contact/ ou par téléphone. De cette manière, nous pourrons vous transmettre les informations adaptées à votre situation. 

IBRYAMOVA Songyul - Il y a 1 an

Bonjour, j'ai voudrais me inscrire où métier de puéricultrices, plus de informations Merci d'avance.

SIEP - Il y a 1 an

Bonjour. Depuis le 1er janvier 2020 et l’entrée en vigueur de la réforme des milieux d'accueil de la petite enfance (MILAC), l'accueil des enfants nécessite d’être en possession d’un certificat d'enseignement secondaire supérieur (CESS) et d’un autre diplôme dans le domaine de la petite enfance dont le certificat de qualification en puériculture (enseignement secondaire professionnel). Les autres diplômes permettant de travailler dans l'accueil des enfants sont : le certificat de qualification d'agent·e d'éducation, le diplôme de chef d'entreprise accueillant·e d’enfants, le diplôme de chef d'entreprise directeur·trice de maison d’enfants (formation qui n'est plus organisée), le certificat de qualification auxiliaire de l'enfance et le certificat de qualification éducateur·trice. Vous pouvez suivre l'onglet "Formation requise pour l'accès à la profession" présent sur cette page et cliquer sur le lien intitulé "Liste des écoles organisant la formation" situé au bas de la page obtenue. De cette manière, vous obtiendrez la liste des établissements proposant la formation demandée sur votre adresse e-mail. Pour tout renseignement complémentaire sur le métier, les formations et/ou les établissements de formations, nous vous invitons à vous adresser à un conseiller du SIEP via ce formulaire : https://metiers.siep.be/contact/ .

Publier un commentaire

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.