Siep Logo

Aide soignant·e

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone
Code Riasec SER - Mise à jour 04/09/2018

L’aide-soignant exécute les tâches logistiques, de soins et d’aide à l’autonomie vis-à-vis de patients malades ou dépendants. Ces activités sont déléguées par l’infirmier et sont effectuées sous le contrôle de ce dernier.

Les objectifs de l’aide-soignant sont le maintien, l’amélioration ou le rétablissement de la santé et du bien-être des personnes. Il se charge de tous les soins d’hygiène et contribue aux soins infirmiers et psychosociaux. Il s’occupe de l’administration des médicaments, de la pose et de l’entretien de prothèses ou de bas de contention[1], des bains de bouche, des pesées ; il effectue les prises de température et de pouls ou encore la surveillance des sondes. L’aide-soignant assure également le service des repas (préparation des chariots, aide à l’alimentation et à l’hydratation, observation d’éventuels troubles de l’alimentation). Contact privilégié et de première ligne, l’aide-soignant assure l’interface entre le patient, son entourage et l’équipe médicale. Il a donc souvent un rôle de soutien moral auprès de la personne malade et de sa famille, notamment dans le cadre de soins palliatifs.  Enfin, il est également responsable de la logistique de son service.

Chaque jour, il veille à communiquer sur l’état de santé du patient, en consignant ses observations dans un rapport ou lors de participation à des réunions d’équipe.

 

[1] Bas destinés à prévenir et/ou traiter des affections veineuses, à l’exception de la thérapie par compression à l’aide de bandes élastiques.

 

Compétences & actions

  • Appliquer les techniques appropriées de soins d’hygiène corporelle
  • Observer les signes de bien-être ou de souffrance du patient
  • Manipuler et transporter la personne
  • Agir en concertation avec l’équipe soignante
  • Rédiger des rapports, participer à des réunions
  • Respecter les règles d’hygiène, de sécurité et de déontologie

Savoir-être

  • Goût pour les contacts humains
  • Empathie, écoute, sens du dévouement
  • Patience
  • Sens de l’observation
  • Rigueur
  • Résistance physique
  • Sens de l’organisation
  • Disponibilité
  • Prise de recul
  • Maîtrise de soi

Cadre professionnel

L’aide-soignant travaille en tant que salarié en milieu hospitalier, en maison de repos ou en maison de repos et de soins, sous la houlette d’un infirmier. Depuis le 1er janvier 2014, il peut également rejoindre les équipes structurelles de soins infirmiers à domicile. Il évolue au sein d’une équipe pluridisciplinaire composée d’infirmiers, d’ergothérapeutes, de kinésithérapeutes, du personnel d’entretien, etc. Ses horaires comprennent les week-ends et jours fériés et peuvent être prestés de jour comme de nuit, suivant un roulement par équipe.

Conditions requises

Il s’agit d’une profession réglementée par deux arrêtés royaux du 12 janvier 2006 qui garantissent un statut, une formation et une reconnaissance légale du métier. Le premier fixe les activités infirmières qui peuvent être effectuées par les aides-soignants ainsi que les conditions dans lesquelles ceux-ci peuvent poser ces actes. Il donne également une liste exhaustive des activités infirmières qui peuvent être posées par des aides-soignants sous le contrôle de l’infirmier.  Le second fixe les modalités d’enregistrement comme aide-soignant. Il vise d’une part à régulariser les professionnels qui n’avaient pas de statut et d’autre part à imposer des conditions minimales à remplir pour pouvoir être enregistré comme aide-soignant auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Communauté flamande ou de la Communauté germanophone. Une fois l’enregistrement effectué, le SPF Santé publique sera automatiquement contacté et délivrera un visa[1], preuve que l’aide-soignant possède une autorisation d’exercer.

S’il travaille dans un service de soins infirmiers à domicile, l’aide-soignant doit également obtenir un numéro INAMI.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.