Siep Logo

Juriste en droit de l'environnement

Administration & législation / Droit
Environnement & nature / Ecologie & gestion des déchets

Code Riasec EAS - Mise à jour 01/01/2006

Le droit de l'environnement ne cesse de s'étoffer d'année en année. Les directives européennes sont largement responsables de cette jungle législative en perpétuelle évolution dans laquelle les entreprises, les administrations et les particuliers ont bien du mal à se retrouver. C'est là qu'intervient le juriste environnementaliste qui connaît parfaitement l'ensemble des textes sur la protection de l'environnement et suit de près leur évolution. Il s'agit d'un droit transversal, ce qui explique son intérêt et sa difficulté.

Les affaires à traiter peuvent aussi bien relever du droit privé que du droit public. Dans tous les cas de figure, l'approche juridique est très technique et ouvre à d'autres horizons. Une spécialité en droit de l'environnement peut conduire à deux types de métiers : le métier de juriste d'entreprise ou d'association, et celui d'avocat.

Nombreux sont les pays qui cherchent à instaurer ou à refondre leurs législations dans ce domaine, que ce soit au niveau national ou au niveau local, notamment pour se conformer aux directives communautaires européennes. Les compétences des juristes et avocats spécialisés en droit de l'environnement sont les bienvenues pour décrypter les textes et les mettre en oeuvre ou les faire respecter.

Pratiquement tous les grands groupes industriels comptent des spécialistes en droit environnemental au sein de leur service juridique. Ils peuvent intervenir en amont pour anticiper de nouvelles réglementations, ou en aval lors d'une action en justice. Ils constituent et suivent les dossiers que les entreprises doivent déposer auprès des administrations concernées. Les juristes spécialisés en droit de l'environnement peuvent servir d'interface entre celles-ci et les services techniques de l'entreprise pour obtenir les autorisations ou certifications obligatoires.

Leur activité est d'autant plus précieuse que cette branche du droit a beaucoup évolué ces dernières années ; on est passé d'une démarche de contrainte et de répression au développement d'un droit incitatif fondé sur le marché de la concurrence environnementale. En clair, le respect du droit de l'environnement devient un outil de valorisation de l'ensemble de l'entreprise et de ses produits dans une vision managériale intelligente. Les lessives sans phosphate ou l'obtention d'éco-labels en sont des exemples. Autre domaine où la compétence des juristes peut se révéler déterminante : quand il s'agit d'évaluer le risque environnemental d'un investissement dans un nouveau pays où un groupe industriel envisage de s'implanter, etc.

Pour toutes ces raisons, et bien que le marché des juristes en environnement reste une petite niche, la tendance de l'emploi serait plutôt à la hausse.

 

Compétences & actions

  • Une solide formation dans les différentes matières du droit et une spécialisation en droit de l'environnement
  • Capacité à réaliser de la veille juridique
  • Aisance rédactionnelle

Savoir-être

  • Autonomie de travail
  • Capacité à communiquer
  • Rigueur et curiosité
  • Organisation du travail
  • Capacité pédagogique pour rendre intelligibles les réglementations
  • Rapidité dans l'analyse et la synthèse

Cadre professionnel

Les juristes spécialisés en droit de l'environnement interviennent dans les services juridiques des entreprises ou les collectivités locales, les administrations, les grandes associations. On les trouve également dans les services d'éditions juridiques et dans les cabinets d'avocats spécialisés.

Conditions requises

Un bachelier en droit ou un master (avec éventuellement une spécialisation dans le domaine de l'environnement) sont indispensables afin d'exercer ce métier.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.