La psychothérapie à nouveau au coeur des débats

Posté le 06/03/2018  —  Actualité précédente / suivante

La ministre de la Santé, Maggie De Block, a souhaité mettre de l'ordre dans la pratique de la psychothérapie. Le nouveau texte de loi définissant la psychothérapie comme "une forme de thérapie spécialisée pour le traitement de problèmes psychiques complexes", sa pratique est réservée aux médecins, psychologues et orthopédagogues ayant suivi une formation complémentaire. 

En début 2017, cinq plateformes et collectifs ont déposé des recours devant la Cour constitutionnelle, dénonçant une vision technique et statistique incompatible avec l'aide psychosociale. Mais la Cour constitutionnelle a rejeté les recours contre la loi sur la reconnaissance de la psychothérapie.

Seul le volet concernant les mesures transitoires a été remis en question, permettant aux praticiens exerçant la psychothérapie de poursuivre leur pratique même si leurs diplômes et formations ne correspondent pas à la loi.

Les praticiens en fonction qui ne possèdent pas les diplômes requis recherchent donc une façon de continuer à exercer en dehors de la définition de la psychothérapie. Une des pistes envisagées serait de pratiquer sous le terme de psychopraticien.

Le Soir, 6 mars 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.