Le sport électronique devient une véritable profession

Posté le 03/08/2017  —  Actualité précédente / suivante

Le sport électronique, ou e-sport selon son appellation anglophone, a la cote. Au point d'amener le développement d'un nouveau métier.

L'engouement pour le sport électronique est considérable. A titre d'exemple, le 24 juillet dernier, plus d'un million d'internautes ont suivi l'équipe franco-belge lors du tournoi d'Atlanta de Counter-Strike, un jeu de tir multijoueur. Mais les exploits de ces gamers professionnels sont maintenant aussi visibles dans d'authentiques stades de football, dans lesquels se pressent plusieurs milliers de personnes à chaque représentation.

Face à cet enthousiasme du public et aux rentrées financières importantes qu'il pourrait générer, les clubs et instances sportives se lancent dans l'organisation de compétitions électroniques parallèles aux championnats traditionnels. En Belgique, un "e-Jupiler League" devrait d'ailleurs voir le jour au plus tard en 2018.

Dans le domaine du football, les clubs n'hésitent donc plus à mettre les gamers sous contrat, ce qui amène l'éclosion d'un nouveau métier, celui de footballeur électronique professionnel. Son rôle est de représenter le club lors des compétitions nationales et internationales, depuis son domicile, du club de foot auquel il est attaché ou en se rendant sur place. Le gamer professionnel doit être capable de rester concentré plusieurs heures consécutives et avoir une bonne forme physique. Il sera même coaché par un professionnel du jeu FIFA, qui le conseillera et analysera ses erreurs.

A terme, l'e-sport pourrait même devenir une discipline olympique, le Comité olympique asiatique militant en ce sens.

L'Avenir, 3 août 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.