Les Forces spéciales accueilleront bientôt des femmes

Posté le 06/09/2019  —  Actualité précédente / suivante

Les Forces spéciales, l'unité la plus élitiste de la Défense, accueillera bientôt des femmes dans ses rangs.

En effet, une nouvelle section féminine a été créée au sein des Forces spéciales, appelée "Deep Development Team". Au terme de la première sélection, 19 femmes ont été retenues, qui devront encore réussir leur formation pour intégrer cette unité particulière.

C'est une véritable opportunité pour les femmes militaires de la Défense qui désirent s'orienter vers une carrière plus opérationnelle. Plusieurs conditions sont nécessaires pour intégrer la sélection:

  • un niveau spécifique de connaissance de l'anglais et de la deuxième langue nationale;
  • un profil médical minimum;
  • une habilitation de sécurité d'un niveau minimal;
  • une aptitude à participer à des opérations à l'étranger;
  • une cote minimale aux tests annuels d’aptitude physique;
  • une capacité à prendre des initiatives;
  • une capacité à travailler en petit groupe ou de façon individuelle;
  • avoir des compétences sociales;
  • avoir de bonnes capacités d'analyse.

L'avis du chef de corps actuel des candidates est aussi pris en compte.

Jusqu'à présent, les Forces spéciales belges étaient uniquement constituées d'hommes. Mais, sur le terrain, les militaires constatent que, pour de raisons culturelles ou religieuses, ils n'ont pas accès à 65% de la population dans certaines régions du monde. Avoir des femmes dans le groupe constituerait un avantage non négligeable pour nouer des contact, comprendre le fonctionnement d'une culture donnée, exercer une influence et établir des échanges avec les autorités locales.

Si la préparation armée pour des actions secrètes et dangereuses sera toujours au centre des activités des Forces spéciales, l'attention veut désormais se porter davantage sur l'aspect humain.

Le Soir, 6 septembre 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.