Les métiers en pénurie font parler d'eux

Posté le 29/08/2017  —  Actualité précédente / suivante

Alors que le Forem vient de sortir une nouvelle liste des métiers en pénurie, ceux-ci font l'objet de nombreuses discussions au sein du Ministère wallon de l'Emploi.

En effet, le ministre wallon de l'Emploi, Pierrre-Yves Jeholet, souhaite offrir un bonus financier aux demandeurs d'emploi qui s'inscriraient dans une formation menant à un métier en pénurie. Il espère ainsi résorber le manque de travailleurs dans ces filières. Jusqu'à présent, lorsqu'un demandeur d'emploi entamait une formation en lien avec un métier en pénurie, il bénéficiait uniquement d'une dispense à la recherche active d'emploi.

Parallèlement à cette proposition, le Forem vient de publier la liste actualisée des métiers en pénurie. On y retrouve des métiers pour lesquels la réserve de main-d'oeuvre est insuffisante par rapport au nombre de postes proposés. Plusieurs métiers s'ajoutent à la liste déjà existante : maître d'hôtel, technicien en imagerie médicale, conducteur de transport en commun, responsable logistique, informaticien expert, conducteur de poids lourd, électricien de maintenance.

Les raisons du manque d'engouement pour ces métiers sont nombreuses : conditions de travail difficiles, horaires variables, formation de base conséquente, mise à jour technologique permanente. Les employeurs recherchent des candidats qui possèdent un niveau de formation adapté aux tâches qui leur seront confiées ou une expérience professionnelle, ce qui manque souvent aux demandeurs d'emploi.

La proposition de les inciter à se diriger vers ces secteurs par le biais d'un bonus financier fait donc polémique, les employeurs et organismes de formations craignant un manque de motivation des candidats à ces formations.

L'Avenir, 29 août 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.