Nouveau métier : manager du bonheur

Posté le 20/01/2020  —  Actualité précédente / suivante

Connaissez-vous le métier de manager du bonheur ou Chief happiness officer (CHO)?

Née aux Etats-Unis, cette nouvelle fonction apparaît petit à petit dans les entreprises européennes, on compterait d'ailleurs 15 managers du bonheur en Belgique.

Cette profession est née d'un constat : de plus en plus de travailleurs s'interrogent sur les fondements de leur engagement professionnel. On assiste à un processus de déshumanisation au travail, réduisant l'individu à une ressource calculée en temps de travail. C'est ce que l'on appelle la financiarisation du management.

Dans ce contexte et pour garder la motivation des travailleurs, certaines entreprises choisissent de modifier leur organisation en se dirigeant ver un management humain

Le chief happiness officer occupe donc un poste stratégique, qui couvre à la fois les ressources humaines, la communication interne et la transformation culturelle et organisationnelle. Son job est de créer des leviers pour que les travailleurs soient performants et heureux au travail. Cela passe par des mesures telles que permettre une certaine flexibilité dans les horaires ou le lieu de travail, favoriser la mobilité interne, impliquer les collaborateurs dans les décisions, fixer des objectifs collectifs, etc.

L'Avenir, 20 janvier 2020

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.