Stress grandissant pour les caissiers

Posté le 18/10/2018  —  Actualité précédente / suivante

On pensait que les caisses automatiques allaient faciliter le travail des caissiers. Mais si elles ont bien changé les conditions de travail, ce n'est pas forcément pour un mieux.

Les chercheurs de l'Université de Berne (Suisse) ont en effet mis en évidence que ces automates engendraient un stress de plus en plus important pour les caissiers. Aucune étude belge comparable n'a été réalisée chez nous mais les syndicats constatent également cet état de fait dans notre pays.

Les caisses automatiques ont ceci de positif qu'elles n'imposent pas de mouvements répétitifs aux caissiers, à l'origine de troubles musculo-squelettiques. Mais les aspects négatifs sont nombreux, principalement liés à l'organisation du travail. Un caissier doit en effet gérer en même temps quatre caisses automatiques dans un îlot plutôt qu'une seule et il doit effectuer des contrôles aléatoires sur un client sur dix. 

Outre, l'attention permanente que nécessite la surveillance des automates, c'est surtout le mécontentement des clients qui est source de stress car les clients ont le sentiment d'être soupçonnés de fraude lorsqu'ils sont contrôlés et se plaignent de perdre du temps. 

Malgré les résultats de cette étude, certaines grandes chaînes de magasins ont annoncé qu'à l'avenir, 50% des caisses seront automatisées car elles prennent moins d'espace et nécessitent moins de personnel, que l'on peut affecter à d'autres tâches ou ne pas remplacer.

L'Avenir, 18 octobre 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.